Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 22:11

Ancien meilleur buteur de D1 (20 buts en 1993/1994 avec Lens) aujourd’hui reconverti agent de joueurs, Roger Boli, possède un avis tranché sur le choix de nationalité sportive. Et pour cause… À son époque, c’est coach Guy Roux qui a choisi pour lui !

Pour nous, Roger Boli restera à jamais ce p’tit attaquant vêtu d’un maillot sang et or Shopi, qui aimait faire l’avion après chacune de ses réalisations. Un feu follet à la fine patte gauche qui était le chouchou du stade Bollaert.

Malheureusement, Roger n’a pas eu la chance de percer à l’échelon international. Il avait pourtant théoriquement le choix entre la France et la Côte d’Ivoire. Mais à l’époque, à l’AJA, coach Guy Roux ne l’a pas laissé choisir. Il s’est arrangé pour que Roger obtienne ses papiers. Et que la France le sélectionne rapidement et « verrouille » ainsi pour toujours sa nationalité sportive.

« Roger est passé par le même chemin. Naturalisation-réintégration, et sélection plus tard sous le maillot des espoirs… Mais lui n’a pas fait carrière en équipe de France. Et il regrette encore ce choix aujourd’hui : Roger aurait pu faire un beau parcours sous le maillot ivoirien, il en avait la classe », raconte Basile Boli dans son autobiographie, Black Boli (1994).

Alors lorsque aujourd’hui France Football interroge Roger Boli en plein feuilleton Fékir, il ne faut pas s’étonner qu’il ait un avis tranché sur la question : « La décision n’appartient qu’au joueur, pas à l’agent ou à une autre personne. Je leur dit juste : Va là où tu sens que tu auras ta place. »

Au moins, ça a le mérite d’être clair.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires

ff 17/07/2015 15:28

et le sentiment national dans tout ça ? C'est pas parce que il ya plus de chance d'être titulaire dans un pays qu'il faut choisir ce pays