Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 23:30



Mercredi dernier,  le comité olympique bahreïnien a confirmé que Rashid Ramzi avait subi un contrôle antidopage positif lors des derniers Jeux olympiques d'été.

 

Rashid Ramzi, le roi du pétrole

Il court, il court Rashid Ramzi... Ses détracteurs affirmeront : ''Peut-être plus pour longtemps''. Le demi-fondeur Marocain naturalisé Bahreïni en 2002, figure dans une liste de six athlètes contrôlés positifs à la CERA (Continious Erythropoïetin Receptor Activator) à Pékin. Cette EPO de troisième génération, dite à effet retard, est particulièrement prisée par les sportifs pour ses capacités visant à améliorer l'endurance. Suite à cette information, Rashid Ramzi a de grandes chances de devoir rendre sa breloque. Laquelle ? Sa médaille de couleur or, bien sûr, glanée en août dernier lors du 1500 mètres olympique de Pékin. Il encourt également une suspension de deux ans de la part de l'IAAF pour première infraction aux règlements. Le coureur était depuis longtemps dans le viseur des instances de lutte contre le dopage. Lors de cette année olympique, il était apparu à très peu de reprises lors des meetings internationaux. Mystérieux dans sa préparation (comme ont pu notamment l'être, par le passé, les sulfureux grecs Konstantinos Kenteris et Ekaterini Thanou), il était sorti de sa boîte pour remporter le 1500 mètres des Jeux en 3:32:94.

 

Verdict le 8 juin prochain

Le 19 février dernier, le test de l'échantillon A de Rashid Ramzi s'est révélé positif. « Nous avons informé Rashid Ramzi que les tests étaient positifs et nous allons rapidement le rencontrer. Le CNO confirme qu'il apporte son soutien à l'athlète, qui a le droit à l'analyse de l'échantillon B. Nous collaborerons avec le CIO sur ce cas et si la seconde analyse est positive, nous prendrons les mesures nécessaires », a déclaré le cheikh Ahmed bin Hamad al-Khalifa, membre du CNO bahreïnien. La contre-expertise sera effectuée en France le 8 juin prochain dans le laboratoire de Châtenay-Malabry, membre de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Le même jour, Rashid Ramzi sera entendu par le CIO. Jacques de Ceaurriz, le directeur  du laboratoire français, s'est dit quant à lui « étonné » car « jusqu'à présent, il y avait une certaine cohérence géographique » entre les dopés et « le Bahreïn [était] assez éloigné de l'épicentre. » Reste que le petit émirat du golfe Persique est bien décidé à soutenir son premier médaillé de l'histoire des Jeux en athlétisme. Toutes les procédures pouvant conduire au blanchiment de Rashid Ramzi seraient scrupuleusement étudiées.

NB: Il se murmure même que Nikolai Durmanov alias le marabout des échantillons pourrait être sollicité par le CNO bahreïnien dans les semaines qui viennent!!! Non, plus sérieusement, l'échantillon B s'est révélé positif à la CERA-EPO (communiqué de l'IAAF du 6/7/2009). Rashid Ramzi a été disqualifié par le CIO le 18/11/09. Il rend donc sa médaille d'or récoltée à Pékin et devrait être prochainement suspendu. 

Repères
Rashid Ramzi

Date de naissance : 17 juillet 1980 à Safi (Maroc) 
Nationalités : Bahreïnienne et Marocaine
Taille : 1m75
Poids : 58 kg
Coureur de fond et de demi-fond

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires