Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 22:16


Mercredi, à Nassau (Bahamas) lors du Congrès de la FIFA, la proposition de la Fédération algérienne de football (FAF) visant à supprimer la règle des 21 ans pour les joueurs plurinationaux a été adoptée.


Avant ce 59e Congrès, Mohamed Raouraoua, le président de la FAF avait prévenu dans El Moudjahid :         « Pour avoir gain de cause, il faut avoir l'aval des 2/3. Ce ne sera pas facile, mais... ». En coulisses, il se murmurait selon Ennahar que Michel Platini, le président de l'UEFA, était fermement opposé au projet de la FAF.


Après que Mohamed Raouraoua ait donné les raisons pour lesquelles il voulait voir modifier l'article 18 des Statuts de la FIFA, Constant Omari Selemani, le président de la fédération congolaise de football association (FECOFA), a pris le relais pour démontrer que la règle des 21 ans était une barrière mal placée. « Regardez, Matt Moussilou a joué en équipe de France espoirs.  Et ensuite, à cause de cette règle des 21 ans, il s'est retrouvé bloqué et n'a pu rejoindre le Congo. C'est regrettable ».


A 20h20, heure française, le résultat du vote tombe : 58 % des associations nationales ont voté en faveur de la proposition de la FAF*. Autrement dit, 112 pays sont d'accord à ce que « qu'un joueur qui souhaite faire usage de son droit de changer de fédération ne soit plus soumis à une limite d'âge dans la mesure où toutes les autres conditions de l'art. 18, al. 1 du Règlement d'application des Statuts sont remplies ». 112, un nombre suffisant pour obtenir la majorité et faire ainsi que la proposition soit acceptée. A l'annonce du résultat, des applaudissements nourris résonnaient dans la salle.


L'Algérie militait pour une suppression depuis un bon moment

Dans un courrier adressé le 31 mars dernier à la FIFA, la Fédération algérienne de football (FAF) avait demandé à ce que l'article 18 des statuts relatifs au « changement d'association » soit amendé. Depuis un petit moment déjà, celle-ci militait pour la suppression de la règle des 21 ans. Ainsi, à n'importe quel moment de sa carrière, un joueur disposant de plusieurs nationalités pourra désormais « une seule fois, obtenir le droit de jouer en match international pour une autre association dont il a la nationalité ». Il n'y aura donc plus de restriction d'âge. A condition, bien sûr, de ne pas avoir disputé de match(es) officiel(s) avec les « A » de la première sélection. Ainsi, la fédération algérienne pourra récupérer dans l'affaire Djamel Abdoun (Nantes), Mourad Meghni (Lazio de Rome) et Hassan Yebda (Benfica Lisbonne). Trois footballeurs franco-algériens qui ont joué chez les jeunes sous les couleurs de la France et qui n'avaient pas effectué leur changement de sélection  avant leurs 21 ans.


D'autres pays africains vont en bénéficier

Avec l'Algérie, le Sénégal constituait l'autre chef de file de ce mouvement. Le 27 avril dernier, Saër Seck, le vice-président du Comité de normalisation du football sénégalais (CNFS), avait indiqué à la presse qu'il avait saisi également la FIFA. Pourquoi ? Parce que « la réglementation actuelle n'est pas très favorable aux équipes africaines puisque les joueurs binationaux ont jusqu'à l'âge de 21 ans pour décider de s'engager dans les équipes de leur pays d'origine », avait-il déclaré.


Avec l'adoption, ce mercredi 3 juin de cette proposition émise par la FAF, les Lions de la Teranga devraient notamment pouvoir « récupérer » : Moussa Sow (Rennes), Mouhamadou Dabo (St-Etienne), Jacques Faty (Sochaux), Ricardo Faty (FC Nantes) et David Bellion (Bordeaux). Mais à une plus grande échelle, c'est l'ensemble des fédérations du continent africain qui devrait bénéficier de cette nouvelle disposition. Cameroun, Mali, Maroc, Nigéria, Burkina Faso, etc., la liste est longue. Reste maintenant pour ces pays, à trouver dans leur équipe nationale respective, la savante alchimie entre joueurs issus de la diaspora et les locaux. Car c'est à la fois l'identité et les valeurs mêmes de chaque nation qui sont en jeu à chaque sortie de la sélection.


* Résultats détaillés du vote : 58 % des associations nationales ont voté en faveur de la proposition de la FAF (112 pays). En revanche, 42 % ont voté contre (82 pays). La suppression de la règle des 21 ans prendra effet dans 60 jours.

Pour en savoir plus :

- Le communiqué de la FAF

- L'article du Guardian 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires

pacquiao 04/06/2009 01:12

Qui nous dit que ces trois joueurs vont accepter de joué pour l'équipe d'Algérie alors que yebda a dit je me défonce pour jouer avec l'équipe de France. ne criez pas victoire trop vite.

mili 04/06/2009 00:16

Très bonne nouvelle.