Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 15:32
Lacen.jpg

Convoqué pour le match amical contre la Serbie le 3 mars prochain, le milieu défensif de Santander a enfin décidé de répondre favorablement à l’appel de l’Algérie. Il était temps !

 

« Je n’ai jamais voulu que ma venue en sélection fasse autant de bruit », affirme-t-il dans les colonnes du Buteur.

 

Mais ses incessantes hésitations mêlées à des incompréhensions avec la Fédération algérienne de football (FAF) ainsi que des problèmes de passeport, ont longtemps retardé son arrivée.

 

Au lieu de clarifier la situation, Mehdi Lacen s’est muré dans le silence. « C’est sûr que ce n’est pas ce qu’il fallait faire. Car ça n’a pas arrangé les choses, bien au contraire », admet-il a posteriori.

 

En effet, durant ces derniers mois, les critiques à son encontre ont fusé. Admettez que quatre ans pour accepter de venir en sélection, ce n’est pas commun !

 

« C’est vrai que ça a été long. J’aurais vraiment souhaité que ce soit plus rapide. Mais voilà, j’étais confronté à un problème qui me dépassait totalement. Cela ne dépendait vraiment pas de moi », précise Mehdi Lacen.

 

Aujourd’hui, il rêve modestement « d’apporter un plus à l’équipe ». Mais ne revendique rien.

 

Il tient même à s’excuser pour l’ampleur prise par toute cette histoire :


« Je n’ai jamais voulu jouer avec les sentiments des Algériens, ni ceux du coach ni de qui que ce soit d’autres. J’ai toujours été honnête depuis le début. Je n’ai lésé personne. Je ne suis pas hypocrite ni opportuniste. Mon sentiment n’a pas changé depuis le début. Je ne suis pas du genre à donner une autre réponse selon les opportunités. On a beau dire tout ce qu’on veut à mon sujet, que j’ai hésité et tout le reste, je pense que les choses ont évolué petit à petit ».


But de Mehdi Lacen contre Xerez (3-2, le 13 décembre 2009) (0:21)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires