Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 20:45

 

 

Alors qu’il a encore l’occasion d’opter pour la Jamaïque, le jeune ailier de Liverpool (18 ans), néo-international anglais, a annoncé mardi aux journaux britanniques son désir de poursuivre l’aventure avec les Three Lions.

 

« Si la précocité avait un nom, elle s’appellerait Raheem Sterling ». C’est joliment résumé et c’est signé Programme Football TV.

 

Précoce, car à tout juste 18 ans, il est déjà père de deux enfants et fait face à une procédure de reconnaissance de paternité pour un troisième.

 

Précoce, car il est devenu le 24 mars 2012, à 17 ans et 107 jours, le deuxième joueur le plus jeune à porter le maillot de l’équipe première des Reds de Liverpool en compétition officielle.

 

Précoce, car il est devenu le 14 novembre dernier, à 17 ans et 342 jours, le 5e plus jeune joueur à enfiler le jersey des Three Lions.

 

Mais comme il s'agissait d'un match amical donc non officiel, Raheem Sterling pouvait encore opter pour son pays natal, la Jamaïque.

 

Le football plutôt que la prison

 

Détenteur de la double nationalité, le natif de Kingston a mis fin au suspense mardi, après avoir signé un nouveau contrat avec les Reds jusqu’en 2018 :

 

« C'est un rêve qui est devenu réalité (contre la Suède, défaite 4-2). Lorsque  j'avais 15 ans,  je me souviens qu’à la maison, je priais pour être appelé chez les moins de 16 ans. Alors, d'être convoqué en A quelques années plus tard, a été l'une des plus belles choses qui me soit jamais arrivé.

 

Je veux continuer sur cette lancée et viser plus haut. J'ai certes des racines jamaïcaines mais personne ne m'a mis la pression, ce qui était plutôt une bonne chose. Je ne pouvais tourner le dos à l'Angleterre car j'ai grandi et progressé grâce à son système de formation.

 

Sincèrement, je ne me voyais pas changer (de nationalité sportive, ndlr). Le fait d’avoir été appelé et d’avoir pu faire mes débuts en sélection dans la foulée, a été une bonne chose. A partir de maintenant, je suis 100 % avec l’Angleterre ».

 

A l’âge de 10 ans, alors qu’il était turbulent, Chris Beschi, son professeur à l’époque dans un établissement pour enfants en difficulté, se souvient dans les colonnes du Daily Mail l’avoir mis en garde : « Si tu continues dans cette voie, tu finiras en équipe d’Angleterre ou en prison ».

 

A tout juste 18 ans, Raheem Sterling, a, semble-t-il, choisi son camp.

 

Pour en savoir plus :

- Sterling gives England coach a good impression (vidéo)

- Raheem Sterling on his new Liverpool contract (vidéo)

- Sterling, le Bolt de Liverpool (article)

- Sterling, joyau de la Couronne (article)

- La livre Sterling (article)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires

Salle de Fitness Marseille 02/01/2013 16:49

Quand on voit un jeune respecter autant le maillot international, cela fait plaisir, mais il va falloir mettre les actes à la parole