Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 14:26

 

 

Le 16 février dernier, sur les conseils de M’hamed, on avait gelé notre dimanche pour assister au battle électro/ hip-hop Freeeeze#3 à Montigny-lès-Metz. On a bien fait. On vous raconte pourquoi.

 

« Dis papa, y ouvre quand ? » Devant l’entrée du centre culturel Marc-Sangnier, Even (7 ans et demi), originaire de Bazoncourt, s’impatiente. Depuis la rentrée, il s’est mis à la danse hip-hop. Avec M’hamed (M.A.M), pas très loin de chez lui, à Jury. Il a notamment appris à faire la vague. Un bon début !

 

Montigny-lès-Metz, 14h30. Les yeux du petit s’illuminent. « Ça y est, ça ouvre ! », s’écrie-t-il. Un « B » comme Boumchaka tamponné sur la main plus tard, les voilà qui prennent place dans la salle.

 

De notre côté, on croise le Fameckois Lyes Nekkach. Vu sa touffe de cheveux, on dirait que son coiffeur est en prison ! Mais bon, Zbecks est sympa. Il nous emmène dans les backstages de l’évènement. En salle d’échauffement, située au sous-sol. Là où les danseurs se retrouvent, s’étirent, se concentrent. Là où l’on découvre pour la première fois ‘‘en vrai’’ de l’électro. En regardant faire, devant le miroir, Fiasco, Bats et Taylor, les cadors parisiens de la discipline.

 

Apparu dans la capitale au milieu des années 2000, le mouvement électro a bien grandi. « Désormais, chaque week-end, il y a un battle électro dans le monde », assure Adrien Sissoko aka Fiasco, l’un des pionniers de cette danse. Une danse « made in France » caractérisée par une gestuelle des bras supersonique et encore trop souvent appelée « tecktonik », le nom d’une marque !

 

15h20, le rideau s’ouvre. Positionné dans le coin droit, Hamza aka DJ Zoum envoie le bouzin (Shash’U, « Respect à g »). Les speakers M’hamed et Mehdi (M.A.M, Metz) débarquent sur scène. Font les pitres, comme d’hab’. Après leur légendaire mime du poisson, une variante du loup glacé et des blagues, place au battle Freeeeze !

 

Taylor Kastle (Electro Street, Paris), battle électro hip

  Taylor Kastle, danseur électro, définit son style comme « un mélange de nonchalance et de subtilité ».

 

Et on commence par une exclusivité ! Pour la première fois dans la région, on va assister à de l’électro.  « Préparez vos yeux ! », prévient Mehdi. Les juges (Salim Abidi, Mr Valentin et Fiasco) prennent place sur un canapé. D’emblée, sur scène, entre Ablaye (Amnésia) et Saku (Iron click), ça se kicke, ça se fighte, ça se saigne, ça se donne à fond ! Car, même si bien souvent il y a un 2e passage pour le kiff, seul leur premier jet est comptabilisé.

 

Direct, on est choqué, impressionné par l’énergie et la vitesse d’exécution de ces mecs-là. Ce sont des chewing-gums vivants, des élastiques ambulants, toujours en mouvement ! Si, par malheur, on fait un jour ça avec nos vieilles articulations, y’a fort à parier qu’on finira à l’hôpital !

 

« Le bpm* de la musique électro est super rapide. Du coup, ça demande un investissement total de la part du danseur. En fait, c’est comme si son corps produisait, à intervalles réguliers, des électrochocs. Bref, le gars, on doit le voir ‘‘pulser’’ », explique Fiasco, 24 ans, champion du monde avec son crew (Electro Street, Paris) en 2011.

 

Candy Man vs Joker Freeeeze 3 Montigny les Metz 2014La demi-finale de newstyle entre Joker vs Candy Man. Forcément sucrée !

 

15h50, on passe au breakdance. Autrement dit, aux frotteurs de sol, aux techniciens de surface ! Face à Azbro (Boulay), Ismaël (Footzbeul, Reims), t-shirt n°99 sur le dos, n’a pas besoin de médicament pour s’en sortir. Il a juste besoin d’un placebo : le séduisant remix de « Fever » de Peggy Lee fera l’affaire ! Isma se met ainsi à chanter lors de son top rock. Un pari osé mais qui s’avère payant ! Bien qu’éliminé au premier tour par Joker (Yudat, Paris), la danse newstyle de Lyes (Strasbourg), elle, est en constante progression. « T’as pris du niveau McDo ! », glissera Mehdi, au micro. A surveiller, ce petit !

 

16h30. Durant la pause, on surprend l’un des juges, Mr Valentin (Vagabond Crew, Lyon), en train de donner un cours "mucha caliente" de salsa à Aurélie Anastas (MJC Haut du Lièvre, Nancy). Salim Abidi, lui, en profite pour s’enfiler un sandwich. On lui demande ses impressions. « Pour l’instant, c’est mignon ! ».

 

16h48, après le show des Zup City Breakers, la compète reprend de plus belle. « Est-ce que t’entends ? », répète une voix féminine dans la sono. Battu par Joker, Candy Man (Badness Crew/ Ruban Rouge, Paris) s’arrête en demi. Mais conserve son inaltérable sourire. Nuff respect !

 

17h42, battle freeze oblige, on a droit à un concours de freezes… cette posture statique, renversée (tête orientée vers le sol) ou le b-boy reste « glacé » au moins trois secondes dans sa position. A l’instar d’Isayah, Yassine et ses yeux à la Pepito (5 ans) fait plus des fraises que des freezes. Mais qu'importe, ça suffit pour remporter la mise !

 

Taylor Kastle et Bats (Electro Street, Paris), finale batt

  Taylor Kastle vs Bats, une finale entre amis.

 

18h28. Avant les finales, le public, plongé dans un état léthargique, est prié de se réveiller. Taylor Kastle (18 ans) et Bats (22 ans), les deux inséparables amis de Montfermeil, se font désormais face. DJ Zoum envoie un remix d’All Here Now de David Garcia. C’est parti pour l’électro !

 

V’là l’énergie, les angles et les directions qu’arrivent à trouver avec leurs longs bras ces deux grandes tiges blacks. Ils balancent des moves décoiffants (hair cut, rolling, pointing, rotor, caps, butterfly, sunshine...) ! « Comment c’est possible ce qui se passe dans votre corps ? On va vous faire passer une radio ! », s’exclame Mehdi, choqué par la puissance, le niveau et l’engagement de ces ‘‘flex’’ danseurs, limite contorsionnistes.

 

L’élève peut-il dépasser le maître ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres avant la finale de break entre Baghdad et Ismaël (Footzbeul, Reims). « C’est hella de les retrouver tous les deux à ce stade-là ! Que le meilleur gagne ! », nous souffle le Réunionnais Hugo Leonette. L’explication a notamment lieu sur de la musique populaire brésilienne (MPB). Plus précisément sur un remix de Baú de la délicieuse Vanessa Da Mata. Está bom !

 

 « Allo ?… Allo ?…Allo ?... Allo ?... » C’est sur cet beat de dingue signé Missiek que s’affrontent Quentin et Joker (Yudat, Paris) en finale de newstyle. « Pani Pwoblem » pour le Martiniquais qui s’élance en premier. Casquette à l’envers sur la tête, Joker se charge de la réponse. Une réponse à base d’isolations. Y’a du groove, du flow, de la technique… et son côté « smooth » (fluidité, propreté…) est vraiment remarquable. Ce qui conduira les speakers à le rebaptiser « Mr. Propre » !

 

Joker (Yudat, Paris) Taylor (Electro Street, Paris) et Isma

Joker, Taylor Kastle et Ismaël, les 3 vainqueurs du jour © Boumchaka

 

18h55, Raphaëlle Steffens, la présidente de l’association Boumchaka, débarque sur scène avec les chèques en main. Va pour les délibérations. « Judges, 1, 2… Freeeeze ! » Tour à tour, Taylor, Ismaël et Joker sont déclarés vainqueurs dans leur discipline respective (électro, break et hip-hop). Ils repartiront chacun avec 300 euros en poche. Mais pour l’heure, place à l’after !

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin

 

* bpm : beats per minute (battements par minute).

 

 


Freeeeze#3 : Battle électro/hip-hop, les résultats

 

Battle electro hip-hop Freeeeze ! #3 16 février 2014 Monti

 

 

Le palmarès du battle électro/ hip-hop Freeeeze#3 !

- Finale électro, 1 vs 1 : Taylor Kastle (Electro Street, Paris) bat Bats (Electro Street, Paris ).
- Finale breakdance, 1 vs 1 : Ismaël Taggae (Footzbeul, Reims )  bat Baghdad, (Footzbeul, Reims).
- Finale newstyle, 1 vs 1 : Joker (Yudat/ C-Pef Krew', Paris) bat Quentin (Yudat, Paris).

 

Gros big up aux danseurs, notamment aux 6 p'tits gars venus de Paris qui nous ont fait découvrir l'électro : Ablaye (Amnésia), Bats (Electro Street), Loup (Amnésia), Saku (Iron click), Taylor (Electro Street) et Tom (Amnésia).


Crédits photos : © Eric Thomas (Boumchaka).

 

Pour en savoir plus :
- L’album photo du battle électro/hip-hop Freeeeze
#3
- La page Facebook de l'évènement
- Vidéos : Taylor vs Loup (1/4 de finale électro), Ablaye vs Loup (repêchage après les 1/4 de finale électro), Yassine (Stand up Crew, Strasbourg) vs Bryce (Silent School, Château-Thierry) (1/4 de finale newstyle).

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires