Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 23:02

Ezra Human beatbox L'Autre Canal Nancy 28 novembre 2013

  Ezra © Aude Meuret/ L'Autre Canal

Les 27 et 28 novembre derniers à L’Autre Canal à Nancy, nous avons participé à un atelier d'initiation au beatbox animé par Ezra, directeur artistique de la compagnie Organic Orchestra et accessoirement l’un des tous meilleurs représentants français de cette surprenante discipline issu du mouvement hip-hop. Récit.

 

Il a débarqué à L’Autre Canal à Nancy, avec un bonnet gris clair sur la tête, vêtu d’un gros blouson et un sac de voyage à roulettes Eastpak à la main. C’est qu’à force de venir dans notre belle région*, Ezra (Vincent Chtaibi) le sait : en Lorraine, ça caille ! Il vaut donc mieux prendre ses précautions et s’habiller en conséquence.

 

Mercredi, 18h30. Dans une petite salle de la SMAC**, le beatboxeur au chignon de samouraï nous accueille chaleureusement. Une poignée de main pour les hommes, la bise pour les femmes. Nous sommes une dizaine à s’être inscrits à son atelier. En cercle, assis sur des chaises, chacun est invité à se présenter et décliner ses motivations.

 

Le public est varié. Il y a des beatboxeurs, des musiciens, des chanteurs, des petits curieux mais aussi quatre filles délurées (Chloé, Elodie, Aurélia et Mylène) qui confessent : « Nous, on a tendance à faire du beatbox en soirée. Vous savez l’alcool, ça aide à se lâcher. Ça vous pousse à faire n’importe quoi, des choses insensées ! »

 

« Yep’s ! », sourit Ezra, qui nous montre d’abord les différents moyens de reproduire des sons avec notre bouche : faire vibrer les lèvres, déplacer la langue, faire résonner la gorge.

 

Dans la foulée, il nous fait découvrir les 3 sons de base du beatbox issus de la batterie :

 

 

- La grosse caisse (Bass Kick) : P ;

- La caisse claire (Snare) : Pf ;

- La charleston (Hi-Hat) - ouverte ou fermée - : Ts.

 

Après avoir tendu l’oreille attentivement, on essaie, par mimétisme, de reproduire ces différents sons.

 

Pour illustrer son propos, Ezra crée plusieurs cellules rythmiques simples :

- « P-pf »
- « P-ts-pf »
- « P-p-ts/ p-ts »

 

Ezra nous dévoile ensuite une petite astuce rigolote pour apprendre à faire un beat. Il s’agit de faire un rythme avec une phrase qu’on utilise dans le langage courant.

- Boots and Cats
- Biscotte, petite biscotte
- Pose ta capuche, dépose ta capuche
- Pâtes au pistou

 

Bon, pour votre gouverne, sachez que ça marche aussi avec des injures ou des gros mots !

- T’es qu’un sale con !
- Putain t’es con !
- Tu pues du cul !
- Bouffe ton clito !


Dès que vous y arrivez, place à une nouvelle difficulté. Celle-ci consiste à répéter les phrases précédentes en enlevant les voyelles (a, e, i, o, u, y).

 

 

 

  

Voici maintenant d’autres exercices pour travailler sa rythmique, répétez ce qui suit plus ou moins rapidement :
- « Pou-ti-ca »
- « Pou-ti-ca/ la-ti-ca/ pou-ca »
- « Pou-ti-pou-ca/ pou-ti-pou-ca »
- « Té-té-cla/ té-té-clow »

 

Ezra nous met toutefois en garde : « Ça, c’est juste quelques billes, histoire que vous ayez des pistes pour vous exercer chez vous, à la maison. Après, rien ne vaut les beats propres, ceux que l’on crée soi-même ».

 

19h50. Venu spécialement des Vosges avec son pote Dylan - beatboxeur tout comme lui -, Antoine a écouté jusqu’ici sagement le cours. Mais soudainement, il perd patience. « Bon, vas-y, maintenant, tu nous fait une démo ? »

 

 

« Ouin, ouin, ouin, ouiiiin... » Faisant mine d’avoir l’instrument entre les doigts, Ezra entonne l’air de « l’homme à l’harmonica » (B.O. du film ‘‘Il était une fois dans l’Ouest’’, composé par Ennio Morricone) puis enchaîne ensuite avec un morceau d’Air guitar.

 

 

20h40. Après quelques scratchs vocaux bien sentis (Aoua, Oh yeah, Fa-fa-fuck you, sans oublier le très cru F-f-fick mich ! de Kolia Rutili, chanteur rasta du groupe R.I.C***) Ezra demande à Dylan de lâcher un truc. Le jeune homme fluet semble gêné mais décide finalement se lancer. Ezra se mue en chef d’orchestre et nous invite par petits groupes, à le rejoindre. En rajoutant à chaque fois quelque chose. Un rythme, un son, un bruitage, une onomatopée... Le résultat est tout simplement… bluffant !

 

20h50. On quitte la salle avec le sourire aux lèvres et avec une sensation de bien-être et de liberté totale. Oui, le beatbox est bel et bien un pouvoir magique. Mais pour Ezra, c’est même bien plus que ça : c’est une passion dévorante, omniprésente.

 

Le soir même, il prolongera le plaisir dans un restaurant du centre-ville avec Antoine et Dylan, les deux beatboxeurs de la bande. Et, comme on pouvait le prévoir, les trois gaillards n’ont pu s’empêcher ‘‘d’envoyer du steak’’ techniquement et rythmiquement. Avec leur bouche, évidemment !


Ismaël Bouchafra-Hennequin

 

 

* En avril dernier, Ezra et ses collègues ont notamment passé 15 jours en résidence à L’Autre Canal pour mettre en place leur spectacle Bionic Orchestra 2.0.

** Scène de Musiques Actuelles (SMAC).

*** Kolia Rutili est l'un des trois chanteurs du groupe R.I.C, qu'il décrit comme « la face cachée du dancehall français ».


Pour en savoir plus :
- Beatbox augmenté avec Ezra - L'Autre Canal Nancy -
(article)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires