Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 20:34

Charles Linglet, Geoff Platt et Kevin Lalande

 

Le 16 février dernier, trois hockeyeurs canadiens évoluant au Dinamo Minsk (Charles Linglet, Geoff Platt et Kevin Lalande), ont obtenu la nationalité biélorusse. Merci qui ? Merci monsieur le président de la République !

 

Alexandre Loukachenko, le « président-dictateur » biélorusse, est connu pour son goût immodéré du hockey sur glace, sport aussi populaire que le foot dans ce pays de l’ancienne République soviétique. A 57 ans, il continue, par passion, de chausser de temps à autre les patins.

 

Personnage haut en couleur aux épaules larges et aux mains puissantes, il a lancé un vaste programme de construction de patinoires à travers le pays.

 

Deux d’entre elles, la Minsk-Arena et la Chizhovka-Arena, contenant respectivement 15000 et 7700 places, accueilleront le Mondial de hockey sur glace en 2014.

 

Cet évènement sportif constitue une belle occasion pour le régime de Loukachenko de briller sur la scène internationale.

 

Naturalisations express

 

Qualifiée de « préoccupation vitale pour chaque Biélorusse », cette compétition doit permettre « non seulement de stimuler l’économie nationale mais aussi de faire franchir un cap au hockey biélorusse », peut-on lire sur le site du comité d’organisation de Minsk 2014.

 

L’objectif est clair : « poser une base solide en vue des victoires futures ». Dans ces conditions, impossible de se rater.

 

Du coup, les attaquants Charles Linglet et Geoff Platt ainsi que le gardien Kevin Lalande, trois hockeyeurs canadiens évoluant au Dinamo Minsk, ont été naturalisés rapidement par décret.

 

En principe, ces trois joueurs étrangers doivent apporter un supplément de compétitivité à la sélection rouge, blanc, vert durant le Mondial et… lors des Jeux olympiques de Sotchi, qui se dérouleront dans la foulée.

 

Mais aussi et surtout offrir une certaine visibilité, à défaut d’une quelconque crédibilité, à Loukachenko alias « Batka », le « petit père » de la nation biélorusse.

 

 

Pour finir, voici une petite blague des jeunes bélarusses qui circulait un temps sur paris-minsk.org, site aujourd'hui disparu : « Quand Loukachenko a appris à jouer au hockey sur glace, il a fait bâtir un stade de hockey à Minsk. Quand il s'est mis au football, la capitale s'est dotée de terrains flambant neuf. Actuellement, on construit la bibliothèque nationale... ».

 

Pour en savoir plus :

- Article de l'AFP

- Communiqué du Dinamo Minsk (biélorusse)

- Article de l’agence Belta (anglais) (biélorusse)

- Campagne « Don’t play with the dictator », qui exige le retrait du Mondial 2014 au Bélarus (anglais)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires

Salle de Fitness Marseille 26/04/2012 11:08

Toujours assez limite ces naturalisations express au bon vouloir des présidents...
Mais tant mieux pour la Biélorussie si cela leur permet de gagner en compétitivité lors des prochains tournois