Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 21:48

 

 

Révélation lilloise de la saison, le jeune attaquant international espoirs belge de Lille (19 ans, 6 buts cette saison toutes compétitions confondues) n’a pas encore été approché par Marc Wilmots, le sélectionneur des Diables Rouges. Du coup, le Kenya souhaite l’attirer dans ses filets.    

 

Mardi, lors de sa conférence de presse à Nairobi, le sélectionneur kenyan Adel Amrouche est revenu sur le dossier Divock Origi. « Nous sommes encore dans un processus de séduction », a-t-il plaisanté. « Pour l’instant, il n’a dit ni oui ni non. C'est encore un jeune joueur et il a tout l’avenir devant lui. Il doit faire un choix judicieux ».

 

« Pour moi, il est le prochain Drogba ! », dira ensuite le coach des Harambee Stars au journal kenyan The People. Avant d’ajouter : « Chaque jour, je pense, le sourire aux lèvres, au duo qu’il pourrait former avec Dennis Oliech (AC Ajaccio). Si ces deux-là jouent un jour ensemble sous le maillot du Kenya, ils deviendraient le cauchemar de nombreux défenseurs en Afrique ».

 

Mais pour l’instant, rien n’est fait. Mike Okoth Origi, le papa de Divock - ancien footballeur pro en Belgique, qui fut international kenyan (il a disputé la CAN à trois reprises : 1990, 1992 et 2004) - a récemment tenu à calmer le jeu dans le quotidien flamand Het Laatste Nieuws : « Divock a fait toutes ses classes chez les Diables. Pour le moment, il n’y a pas de raison de changer ». Pour le moment…

 

NB : Divock Origi a finalement choisi... Convoqué pour la Coupe du monde 2014 afin de pallier le forfait de Christian Benteke (rupture d’un tendon d’Achille), "Baby Kluivert" a disputé son premier match officiel avec la Belgique contre l’Algérie le 17 juin (2-1). Cinq jours plus tard au Maracana, il inscrit l’unique but de la rencontre face à la Russie (1-0, 88e) et qualifie ainsi les Diables Rouges pour les huitièmes de finale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires