Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:06

Signature figurant sur le document rwandais envoyé à la F

 

Signature habituelle de Mémé Tchité.

Mémé Tchité affirme que la signature figurant sur le document rwandais n’est pas de sa main.

 

Même s’il est un jour prouvé que la Fédération rwandaise a falsifié sa signature, les chances de voir Mémé Tchité avec le maillot des Diables Rouges semblent infimes.

 

Jeudi, l’audience de la cour d’appel de Bruxelles, qui devait statuer sur l’affaire opposant Mémé Tchité à la FIFA, n’a pas eu lieu.

 

« L'un des trois magistrats de la 21e chambre composant la cour était malade (…) jeudi matin. Aucun juge suppléant n'étant disponible, la cour n'a pas eu d'autre choix que de reporter l'affaire aux 2 et 9 décembre prochains pour les plaidoiries. Le conseiller de Mémé Tchité, Grégory Ernes, espère une décision pour la fin de l'année », indique l’agence Belga.

 

Actuellement, l’avocat du joueur se bat pour faire reconnaître la valeur juridique de l’expertise graphologique car c’est en prétextant ce motif que la FIFA a jugé cette pièce « irrecevable ».

 

Mercredi, c’est-à-dire la veille de l’audience, l’instance faîtière avait publié le communiqué suivant :

« La FIFA n’a pas pour habitude de commenter sur les procédures judiciaires en cours, mais l’information contenue dans des articles récents parus dans la presse belge, avant l’audience prévue le jeudi 28 octobre 2010 devant la Cour d’appel de Bruxelles, est inexacte et doit être corrigée.

En premier lieu, contrairement à ce qui est écrit, l’Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (URBSFA) n’a, à aucun moment, transmis à la FIFA une demande formelle de changement d’association au nom de M. Tchité.

 

Deuxièmement, ‘‘l’expertise graphologique’’ fournit par M. Tchité n’a aucune valeur juridique et n’est donc pas recevable. Il est à noter qu’aucune action en justice n’a été entreprise par M. Tchité contre ceux qu’il accuse d’avoir falsifié sa signature en 2004. »

 

Enfin la FIFA a précisé qu’ « une des conditions requises pour qu’un changement d’association soit autorisé selon les règlements de la FIFA est la possession - au moment où le joueur est aligné dans une équipe représentative d’un pays - de la nationalité de l’association qu’il souhaiterait rejoindre (article 18.1.a des statuts, ndlr). Dans le cas de M. Tchité, ayant acquis la nationalité belge en 2008 et souhaitant représenter aujourd’hui la Belgique, cette condition n’était pas remplie lorsqu’il a joué pour le Burundi en 2002 ».

 

Conclusion ? Même s’il est un jour prouvé que la Fédération rwandaise a falsifié la signature de Mémé Tchité, l’attaquant du Standard de Liège a très peu de chances de recevoir l’aval de la FIFA pour représenter la Belgique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires