Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 11:01

Le 21 décembre dernier au Sénat, Maîtres Serge et Michel Pautot ont présenté leur étude annuelle Légisport « Sport et Nationalités ». Le nombre d’étrangers dans les principaux sports collectifs français a été passé au peigne fin.

 

C’est devenu presque un rituel. Chaque fin d’année, Serge et Michel Pautot, avocats au barreau de Marseille, dévoilent le pourcentage de joueurs étrangers dans les 5 sports collectifs majeurs de l’Hexagone (football, rugby, basket, handball et volley). La 7ème édition de l’étude « Sports et Nationalités » a donc livré son verdict. Les chiffres ci-dessous permettent d’avoir une certaine photographie du sport français :


Histogramme Sports et Nationalités 2009


Analyse

 

L’histogramme laisse clairement apparaître 3 tendances concernant le pourcentage d’étrangers :

 

Le Basket masculin et le Volley féminin franchissent la barre des 50%

En 2009-2010, la discipline qui compte le plus d’étrangers dans son championnat est le basket masculin (50,86%). Le recours à des joueurs américains est omniprésent. Cette saison, ils sont pas moins de 63 à évoluer en Pro A ! Quatre clubs (Dijon, Hyères-Toulon, Nancy et Roanne) emploient environ 60% d’étrangers.

 

Avec 50% d’étrangers, le volley féminin termine à la seconde place de ce classement. Les clubs de Calais et de Terville-Florange sont très au-dessus de la moyenne de la Ligue A féminine (70%). Ici, ce sont les Tchèques (10 joueuses) et plus généralement les volleyeuses de l’Europe de l’Est qui sont le mieux représentées derrière les Françaises.

 

Le Volley masculin, le Rugby et le Football flirtent avec les 40%

Avec 40,10% d’étrangers, la Ligue A masculine de volley complète le podium (3e). Alès est le club le plus international du championnat. 9 des 12 joueurs gardois ne sont pas français !

 

Le rugby est peut-être le sport où l’augmentation du nombre d’étrangers est la plus flagrante. En 6 ans, le pourcentage a plus que doublé. Il atteint désormais les 39,96%. Toulon dépasse largement la moyenne de la division puisque deux tiers de son effectif est étranger (65,78%).   

Néanmoins, le Top 14 reste un championnat compétitif et attractif. En témoigne, les arrivées récentes de stars de l’ovalie (ex : Jonny Wilkinson à Toulon, François Steyn au Racing-Métro). 

 

Le Handball et le Basket féminins ainsi que le Handball masculin dépassent les 30%

Avec 27,62% d’étrangères, la division 1 féminine de handball connaît une très légère augmentation par rapport à la saison précédente (+1,19 point de pourcentage).

 

D’une année sur l’autre, le nombre d’étrangères en Ligue féminine de basket-ball a fondu comme neige au soleil. Il est aujourd’hui de 26,22% (-10,10 points).

 

La division 1 masculine de handball apparaît comme le championnat le plus protectionniste. Les étrangers représentent un peu moins d’un quart des effectifs (23,38%).

 

Même si le travail effectué est considérable, Maîtres Serge et Michel Pautot sont conscients des limites actuelles de
leur étude : « Le pourcentage des étrangers serait même plus grand dans certains championnats car certains(es) joueurs(ses) sont considérés comme français en raison de leur naturalisation », précisent-ils.

 

La partie réservée au débat a mis en lumière l’apport des sportifs étrangers aux différents championnats hexagonaux mais aussi la nécessité de conserver une assise nationale (joueurs formés localement).

 

Rendez-vous en décembre prochain pour la cuvée 2010 de l’étude. Celle-ci risque d’être encore plus complète. Maîtres Serge et Michel Pautot envisagent en effet d’étendre leur étude aux sports individuels.

Pour commander l'étude : cliquez ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires