Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 23:09

Migrantenanteil im Team und der Gesamtbevölkerung

 

Légende du graphique : ÖIF-Recherche, pourcentage de migrants dans chaque sélection et dans la population totale. En bleu, la part de joueurs ‘‘migrants’’ au sein de l’équipe nationale, c’est-à-dire ayant un lien avec la migration. En rouge, la part d’immigrés (personnes nées à l’étranger) au sein de la population totale du pays concerné.

 

« Quel est le point commun entre Karim Benzema (France), Rafael van der Vaart (Pays-Bas) et Pepe (Portugal) ? Eh bien, ces trois joueurs possèdent des origines familiales d’un autre pays que celui qu’ils défendent lors de cet Euro 2012*. D’après une étude du Fonds d’intégration autrichien (ÖIF), organisme spécialisé dans les phénomènes migratoires, la composition ‘‘métissée’’ des sélections nationales reflète les flux de population en Europe.

 

France : Un grand nombre de joueurs issus d’anciennes colonies

La France est la sélection qui possède le pourcentage le plus élevé de joueurs issus de l’immigration et/ou ayant une double nationalité (56,5%). 13 des 23 Bleus sont dans ce cas. La plupart des joueurs concernés sont originaires des anciennes colonies. Les parents de Karim Benzema (Real Madrid) et de Samir Nasri (Manchester City) sont d’origine algérienne. D’autres joueurs ont respectivement des racines familiales au Sénégal (Patrice Evra), au Mali (Alou Diarra) ou encore en Pologne (Laurent Koscielny).

 

Croatie : Enfants de travailleurs immigrés ou réfugiés de guerre

Sur la deuxième marche du podium, on retrouve la Croatie et les Pays-Bas avec 9 joueurs d’origine étrangère (39%). Alors que du côté des Oranje, il s’agit souvent de footballeurs issus d’anciennes colonies tel que le Surinam, le pourcentage élevé chez les Croates s’explique par d’autres raisons : certains joueurs sont des enfants d’émigrants comme Ivan Rakitic (Suisse) ou Josip Simunic (Australie). Concernant les autres, c’est la guerre de l’ex-Yougoslavie (1991-2001), qui est à l’origine de leur migration. La famille de Mario Mandzukic a trouvé refuge en Allemagne dans les années 1990. Vedran Corluka est né quant à lui à Modran avant l’éclatement de la Yougoslavie, village aujourd’hui situé en Bosnie-Herzégovine.

 

Autriche : 1 joueur sur 3 est un immigrant

L’étude de l’ÖIF comprend également l’équipe nationale autrichienne, qui n’est pas parvenue à se qualifier pour cet Euro 2012. Parmi le noyau actuel de 25 joueurs, 8 ont un lien avec les migrations (32%). Le membre le plus éminent, David Alaba (Bayern Munich), est né à Vienne d’un père nigérian et d’une mère philippine. Marko Arnautovic et Aleksandar Dragovic (Serbie) ou encore Veli Kavlak et Yasin Pehlivan (Turquie) représentent les pays traditionnels d’immigration vers l’Autriche.

 

Surreprésentés dans le foot  de haut niveau

Dans l’ensemble, on trouve une plus forte proportion de joueurs d’origine étrangère dans les sélections présentes à cet Euro 2012, que dans la société civile (22%). « Les migrants sont présents dans le football de haut-niveau, ils sont même surreprésentés, analyse Alexander Janda, secrétaire général de l’ÖIF. Cela démontre l’énorme potentiel intégrateur du sport »**.

 

* Respectivement algériennes, espagnoles et brésiliennes.

** Traduction de l’étude de l’ÖIF effectuée par mes soins.

 

Chiffres détaillés (arrêtés au 31 mai 2012)

 

Pays

Nombre de migrants

Effectif

Pourcentage de migrants

France

13

23

56,5%

Croatie

9

23

39,1%

Pays-Bas

9

23

39,1%

Eire

8

23

34,8%

Allemagne

7

23

30,4%

Pologne

5

23

21,7%

Grèce

5

23

21,7%

Portugal

5

23

21,7%

Suède

5

23

21,7%

Italie

4

23

17,4%

Ukraine

4

23

17,4%

Angleterre

4

23

17,4%

République tchèque

1

23

4,3%

Danemark

1

23

4,3%

Espagne

1

23

4,3%

Russie

0

23

0,0%

 

 

 

 

Autriche

8

25

32,0%

 

 

 

 

Euro 2012 - Total des participants

81

368

22,0%

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires