Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 22:06

 

Le 9 novembre dernier, dans le cadre du procès qui l’oppose à Roman Abramovich, le sulfureux oligarque russe Boris Berezovski (65 ans) a prétendu que le propriétaire de Chelsea avait tenté d’obtenir un passeport britannique via Gibraltar au milieu des années 90.

 

Début octobre, un procès historique s’est ouvert à Londres*… Malheureusement, les médias français ont encore très peu relayé l’information.

 

Pourtant, comme l’écrit Anne Dastakian, journaliste à l’hebdomadaire Marianne, tous les ingrédients sont là : « fric, glamour, intrigue et politique - rien ne manque au scénario ».

 

Boris Berezovski, oligarque russe déchu et exilé en Grande-Bretagne, accuse Roman Abramovitch, de l’avoir contraint, par le biais de menaces et intimidations, à vendre ses parts (43%) de la compagnie pétrolière Sibneft pour un prix largement inférieur à leur véritable valeur marchande.

 

Aujourd’hui, Berezovski, ancien parrain politique d’Abramovitch, réclame plus de cinq milliards de dollars (3,2 milliards de livres) de dommages et intérêts à son ex-protégé.

 

Le 9 novembre dernier, lors du huitième jour du procès, l’avocate de Berezovski, Me Laurence Rabinowitz, a demandé à Abramovitch s’il avait tenté d’obtenir un passeport britannique via Gibraltar au milieu des années 90.

 

Réponse de l’intéressé : « Cette proposition émanait de Me Stephen Curtis. A cette époque, les citoyens russes éprouvaient des difficultés à obtenir des visas. Il y avait de longues files d’attente, de gros soucis. Me Curtis nous avait donc suggéré de résoudre ce problème de cette manière (avec un passeport britannique, ndlr). Mais nous ne sommes jamais allés plus loin que ça… ».

 

Or Berezovski a fourni une lettre datée du 2 novembre 1994 écrite par Eugene Shividler, proche collaborateur d’Abramovitch, adressée à Me Stephen Curtis.

 

Dans cette dernière, Shividler lui demande des informations sur les modalités d’obtention du passeport britannique via Gibraltar.

 

(Source : The Independent)

 

* Ce procès est le plus cher de l’histoire de la justice britannique. Il se déroule au tribunal de commerce de Londres (London Commercial Court).

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires