Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 19:02

 

 

« Comment faire pour changer de nationalité ? ». Ce message posté lundi par Grégory Baugé (28 ans), pistard français septuple champion du monde, a de quoi intriguer. Simple provocation ou sérieuse alerte ? Visiblement, il faut prendre ce tweet au second degré.

 

Très touché par la démission de Florian Rousseau de son poste d’entraîneur des pistards français survenue à l’issue des Mondiaux de Minsk (20-24 février dernier), Grégory Baugé (28 ans) – triple champion du monde de vitesse individuelle (2009, 2010, 2012) et médaillé d’argent aux JO de Londres cet été semble aujourd’hui désabusé.

 

Alors qu’il avait déjà fait part du problème il y a plusieurs mois - le manque de communication et de moyens accordés par le ministère des Sports et la Fédération française de cyclisme (FFC) aux pistards tricolores pour qu’ils soient compétitifs -, rien n’a évolué depuis. Lundi dernier, le Guadeloupéen poste ceci sur son compte Twitter : « Comment faire pour changer de nationalité ? ».


Mariama Signaté, la handballeuse complètement barjot d’Issy Paris, voit ça et réplique : « Tu veux devenir zaïrois ? Soit tu te maries, soit tu fais une demande de nationalité, soit ta nouvelle fédé s'en charge ! ».

 

Quelques heures plus tard, c'est au tour de Michael D’Almeida, son coéquipier en club et en équipe de France, de lui glisser la chose suivante : « Demande aux Anglais. Le démarreur champion olympique (Philip Hindes, ndlr) est germano-anglais… ».

 

Réponse de Grégory Baugé : – « Non après, il n’y aura plus de rivaux ».

 

Baugé : « A eux d'agir, sinon...»

 

Alors, comment doit-on interpréter ce fameux tweet du « Tigre » ? Il « doit être lu au second degré et compris à la lumière du désarroi vécu par Grégory Baugé après la décision de Florian Rousseau », estime lequipe.fr. Bref, il s’agirait d’un ras-le-bol généralisé !


Ce gazouillis serait donc une manière d’alerter l’opinion publique, de faire bouger les choses.


Une façon de dire à la Fédération française de cyclisme et le ministère des Sports de lui donner rapidement les moyens de ses ambitions. « Ils ont les cartes en main. A eux d'agir, sinon... », a indiqué Greg sur Twitter.

 

« Je me sens obligé de trouver des solutions. Mon objectif c’est d’être champion olympique, c’est l’or ou rien d’autre », a-t-il confié ensuite à RMC

 

Construire de beaux vélodromes, c’est bien. Mais pour une grande et belle nation comme la France, avoir les grands champions qui vont avec, c’est encore mieux !

 

Pour en savoir plus :

- Cyclisme - Piste : Le coup de gueule de Grégory Baugé (vidéo)

- Baugé : « J'ai eu envie de partir » (article)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires