Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 21:12

 

Emmanuel Frimpong AFC

 

« Hier, le Juge unique de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA a confirmé le changement d’association d’Emmanuel Frimpong (de l’Angleterre vers le Ghana) », indique FIFA Media sur son compte Twitter.

 

C’est l’une de ses amies, Dentaa  Amoateng, célèbre présentatrice télé ghanéenne et fondatrice du prix GUBA (Ghana UK Based Achievement), qui en le félicitant sur Twitter, a pour ainsi dire vendu la mèche.

 

D’un gazouillis, Emmanuel Frimpong s’est contenté de confirmer l’information. « C’est officiel ! Désormais, je peux jouer pour les Black Stars du Ghana. En fin de compte, je suis super heureux ».

 

Un tweet sobre, tout en retenue, qui ne ressemble pas à l’extraverti « Frimmy ».

 

Même si, après deux longues années d’attente, c’est un sentiment de soulagement qui doit prédominer chez lui.

 

Jeudi matin, lorsqu’il a appris la bonne nouvelle, la réaction du natif de Kumasi a dû être nettement plus spontanée.

 

On imagine la scène. On le voit bien crier son mot fétiche (''DENCH'')* sur tous les toits, à toutes les sauces (''DEEEENCH !!! DENCH day, DENCH news, DENCH-tastic...''), en sautant dans tous les sens. Pas trop quand même, car quelques heures plus tard, il devait affronter Peterborough avec Charlton (2-0).

 

Stay DENCH or get frimponged ! 

 


« L’Angleterre m’a beaucoup apporté, ainsi qu’à ma famille, mais je ne me voyais pas jouer pour l’Angleterre, car  je ne suis pas anglais, je suis originaire du Ghana », a indiqué ensuite l’ancien international anglais chez les U16 et les U17, à la BBC. Une déclaration maladroite sachant qu’il possède toujours un passeport britannique.

 

Après Quincy Owusu-Abeyie, Kevin-Prince Boateng et Adam Kwarasey, Emmanuel Frimpong est le quatrième joueur binational d’origine ghanéenne à bénéficier d’un changement de nationalité sportive.

 

En novembre 2011, excédé par la lenteur administrative de la procédure, il a écrit sur son compte Twitter la chose suivante : « Si Blatter  vient un jour à Arsenal, je vais le frimponguer ». Autrement dit, je lui assénerai un méga tacle dont j’ai le secret.

 

Ce fut long, très long à se décanter, mais la FIFA a finalement exaucé son souhait.

 

Si un jour, il croise le président de la FIFA, au lieu de le découper en rondelles, « Frimmy » pourra vivement le remercier. Et ça nous étonnerait même pas qu’il lui glisse malicieusement : « Be careful Mister Blatter ! Stay DENCH or get frimponged !!! ». 

 

* « En fonction du contexte, ‘‘DENCH’’ peut signifier une bonne ou une mauvaise chose. Par exemple : ‘‘cette fille est dench (terrible)’’ ou ‘‘Ton haleine est dench (insoutenable)’’ », explique au Guardian  Nadia Khan, le manager de Lethal Bizzle. Ce rappeur britannique n’est autre que le cousin d’Emmanuel Frimpong. Utilisant ‘‘DENCH’’ à tout bout de champ, ce mot tiré de l’argot est même devenu le nom de leur marque de vêtements. Certains affirment que ce nom serait également un petit clin d’œil à l’actrice britannique oscarisée Dame Judi Dench. En résumé, ‘‘DENCH’’ peut globalement se traduire par ‘‘ouf’’, terrible, mortel, cool, voire chanmé.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires