Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 15:17

 

Mixité 2013 gala 2

 

Samedi dernier, le 2e gala de danse hip-hop de l’association Mixité avait des allures d’école des fans. On vous explique pourquoi.

 

« Hey, qu’est-ce que vous faites encore dans le couloir ? Mettez-vous en place ! Le public vous attend ! ». A quelques minutes du show, Sadat Sekkoum, le speaker, bat le rappel. Sur les quelques 150 jeunes danseurs, certains apparaissent hyper détendus. D’autres, en revanche, ont bien du mal à contenir leur stress. C’est qu’aujourd’hui … papa, maman, frangin, frangine, voire papy et mamie ont fait le déplacement pour les voir se produire sur scène. Donc, faut assurer ! D’autant plus, parce que ce sera filmé !

 

Samedi, L’Amphy, Yutz. Il est 20h20. En temps normal, l’heure du Groland. Mais aujourd’hui, on a décidé de faire une petite exception à la règle car c’est le jour du gala de danse hip-hop. Après quelques mots de Claudine Fages - la présidente de l’association Mixité - , Sadat enchaîne : « Aïe, aïe, aïe ! Y’a du beau monde ce soir dans la salle ! Public, faites un maximum du bruit s’il-vous-plaît ! » - « Ouuaaaiiiisssss ! ». - « OK, je vois que vous êtes chauds ! Bon ben, let’s go ! ».

 

Les petits bouts de chou du MNG Crew ouvrent le bal. Les « AJT » du Konacker et les combattants du Sangaï Crew (Volmerange-les-Mines) prennent le relais. Puis, c’est au tour des Razmoket (Yutz) d’entrer en action sur un remix de Sex Machine de James Brown. « Bravo ! », lance un spectateur, ravi, à l’issue de leur prestation.

 

Humour et dérision

 

Au mic, Sadat se prend pour Jacques Martin. Il manie avec bonheur l’humour et la dérision. Les vannes fusent. Nos amis luxembourgeois avec leur fort accent « et tout ça là », prennent cher !

 

Avec son look de fashion victim, vous ne pouvez pas le rater. Lui, c’est Hakim Ouhibi, le danseur- top model de l’association Mixité. Fan inconditionnel de Beyonce, il est venu cette année avec sa propre armée. Son nom ? Little Soldier (Mondorff). Disciplinée, en tenue de camouflage, celle-ci offre une performance dynamique et rythmée sur Thrip shop, le tube du moment de Macklemore & Ryan Lewis.

 

Suite aux passages de Peep’s Crew, Kardech Crew et Froggy Style, on assiste à un intermède rafraîchissant de théâtre/comédie de la MJC Bettembourg. Des enfants de 20 ans qui ne se prennent pas au sérieux. Et c’est très bien comme ça ! Un papy ‘‘portuguesh’’ à la vision défaillante est même à deux doigts de tirer une « bastoche » dans la cervelle du médecin de famille car il le soupçonnait d’être un voleur. Non mais caralho, allô quoi !

 

A Broadway avec Dora ?

Mixité 2013 gala Kader et sa clique

22h10. Après un petit break, on rattaque avec Créa’Djeuns (Terville). Un « cheese familial » plus tard, on retrouve la bande de Mixité Junior emmenée par Kader sur « I’m singing in the rain » de Gene Kelly. Un clin d’œil à Broadway où ils ont l’ambition d’aller un jour. Avec le parapluie stylé de Dora l’exploratrice, qui sait !

 

Elles ont Samad comme coach et ça se sent ! Elles, ce sont les cinq filles en rouge et noir du D’N’C Crew (MJC Bazin, Nancy). Que ce soit du RnB US, de la house ou bien de la funk, y’a pas de problème ! Elles sont capables de danser sur n’importe quelle musique. Polyvalentes ces petites, à l’image de leur prof !

 

Un claquement de doigts infiniment séducteur. Ajoutez à cela, une contrebasse et la voix sensuelle de Peggy Lee qui murmure : « You give me fever ». C’est sur ce son que les trois canons du My Crew (Luxembourg), munies chacune d’un tabouret, font monter la température de l’Amphy.

 

Une aubaine pour les suivants, à savoir trois ‘‘survivants’’ du Rataclan Crew, qui ont élu domicile depuis quelques temps au Trèves Dance Center à Metz, suite à l’invitation de Yann Salim Abidi et de sa femme Abi.

 

« Hit the road Jack and don’t you come back no more, no more, no more… ». Rien de tel qu’une choré du Beat Snackaz (Luxembourg) sur un bon vieux morceau de Ray Charles pour vous redonner une pêche d’enfer et vous faire swinguer sur votre siège.

 

MorganLock, ce pointeur !

 


Comment ne pas succomber ensuite au charme funky de MorganLock* ? Ce mec, sérieux, c’est un de ces  pointeurs… Pas un violeur hein… mais un « verrouilleur »… adepte de l’Oncle Sam point ! Sur un remix de  Papa was a Rolling Stone, il enchante le public. Sa danse expressive à base de roulements de poignets, de mouvements de bras soutenus (stop and go) et d’acrobaties (genre le split, c’est-à-dire le grand écart américain) est un vrai régal. De la joie de vivre hyper communicative !

 

Un bien joli cadeau. La première de leur nouveau show chorégraphié par Zaess, le trio du groupe Totem (Linda, Sofia et Marion) l’a réservé au gala de l’association Mixité ! Et sur All for you de Janet Jackson, ça l’a fait !

 

23h10. Arrivé en cours de route, le maire de Yutz, Philippe Slendzak, prend désormais la parole. Le ton est résolument djeuns. « Je kiffe le hip-hop. Ce nouvel art est dans l’ère du temps, c’est quelque chose de super moderne. Et ce soir, j’ai encore vu de belles choses. Oui, j’ai  kiffé ». – « Yes, c’était hella, que du bonheur ! », ajoute Sadat.

 

En attendant « Terre de fer »

 


De bon augure, avant « Terre de fer », la création artistique d’envergure de l’association Mixité qui retrace l’histoire de la région Lorraine. Et que l’on pourra découvrir dès le 22 novembre prochain.

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin

 

* MorganLock a notamment été quart de finaliste du Juste Debout 2011 à Paris-Bercy avec son compère Pouss’One.

 

** Big up aux partenaires de l'évènement : ACSH, AFCEM, Arabesque, ATEJ, Boucherie chez Rachid, Boucherie Providence, MJC Bazin, Ô couleurs du monde, Ville de Yutz, MJC Bettembourg, Trèves Dance Center.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires