Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 23:42

 

Yes'in and Kiubi, winners of the battle Good Vibes vol 2 Ku

Les deux vainqueurs, Yes'in (Stand Up Crew, Haguenau) et Kiubi (Project X, Luxembourg) aux côtés de Marc Fol © Streetleaders

 

Le 20 septembre dernier, on s’est rendu à Esch (Luxembourg) à la 2e édition du battle Good Vibes, qui se déroulait dans le cadre du Kufa’s Urban Art Festival. Travelling arrière !

 

Le matin même, ‘‘Urban trafic info’’ nous avait pourtant prévenu : « Ceux qui viennent en voiture, venez un peu plus tôt. Des travaux sur la route occasionnent des embouteillages ».

 

Après 40 minutes passées dans les bouchons sur l’autoroute, on arrive enfin à Esch-sur-Alzette. On gare notre voiture sur le parking du magasin Cactus, situé à environ 200 mètres de la Kulturfabrik.

 

Sur le chemin, on accélère la cadence. Notre montre affiche 15h40. Du coup, une fois devant la Kufa, on part au plus pressé.

 

On entre par la petite porte. On se faufile au milieu des graffeurs et des skateurs, on enjambe ensuite une longue bande élastique, on croise furtivement un yamakasi puis on se dirige à droite, direction le chapiteau.

 

Ouf, par chance, le battle n’a pas encore commencé ! Les b-boys sont à l’échauffement. Ils préparent leurs muscles, leurs articulations, révisent leurs mouvements. À cet instant, chaque danseur est pour ainsi dire dans sa concentration. Certains sourient, rigolent, apparaissent détendus. D’autres, en revanche, semblent davantage dans leur bulle. Question de caractère.

 

16h30. « Yo, everybody ! Are you ready ? », demande au micro le speaker tressé Simi Simoes. « Are you readyyyyy for the battle ‘‘Good Vibes’’? » - « Yeahhhhh ! », répond en chœur le public.

 

Aux platines, DJ Nikkel K envoie la sauce. Va pour une petite démo des juges. Celle de Marc Fol (Beat Snackaz Crew/ Streetleaders, Luxembourg), celle de b-boy Amok (Battle Style Crew, Trèves, Allemagne) sans oublier celle bien bien funky de Melody Adjdadi (ReAniFunktions/ King Size Crew, Sarrebruck, Allemagne). Malgré une jambe gauche paralysée, ce poppeur ‘‘old skool’’ s’en est diablement bien sorti !

 

Aamar Good Vibes Battle Kufa Esch Spako Photography

  © Spako Photography


16h38. Bandeau japonais noué autour du front, Gildo aka Aamar semble pressé d’en découdre. Il est le premier à s’élancer en stand up (1 vs 1). Il est opposé à Adam ‘‘Superman’’ Binoua (BeYou), le mec qui a publiquement demandé sa femme en mariage sur du Bruno Mars au GC Battle le 22 mars dernier. Histoire de faire durer le plaisir, le verdict du battle est reporté à plus tard, plus précisément à la fin des présélections.

 

Sur le côté de la piste, ça filme, ça dessine, ça tape dans les mains, ça crie. Pas assez fort au goût de Melody. Alors, il le dit : « Plus vous applaudissez, encouragez les danseurs, plus vous leur donnez de l’énergie ! » Le dernier affrontement du premier tour est ce qu’on appelle un Armageddon. Autrement dit, un match à 3 entre Leana, Yes’in et Momo. Sans complexe, la b-girl joue crânement sa chance. Elle claque un freeze d’entrée, ose même un sexy ‘‘booty shake’’. Waouh, elle a vraiment pas froid aux yeux cette petite !

 

Good-Vibes-battle-Kufa-Esch-b-boying-copie-1.jpg

  © Kulturfabrik Esch-sur-Alzette

 

16h56. On passe au sol avec le b-boying (1 vs 1). Ça se voit sur leur visage. A l’instar de b-boy Kinzo (CP9 Crew) venu sur scène avec sa GoPro, ils ont grave le moral d’être là. Une fois en piste, ils font de leur mieux. Y’a bien quelques beaux mouvements, mais globalement c’est encore un peu tendre. Disons qu’ils sont jeunes, qu’ils viennent de découvrir le break et que leur arsenal technique est donc limité. Leurs figures ne sont pas forcément propres, maîtrisées. Et les passages sont souvent trop courts, escamotés. Ce qui n’a pas échappé à l’œil avisé de Melody : « Mettez à profit les 30 secondes dont vous disposez ! Parce que si vous faites des mini-passages, c’est dur de vous juger ! » Bonnet noir sur le crâne et tout sourire, l’asian b-girl Mei Mei achève les présélections.

 

17h12. Durant la pause casse-croûte ponctuée par le monstrueux « Break Ya Neck » de Busta Rhymes, Wesley parvient en dansant à remporter un t-shirt à l’applaudimètre.

 

17h36. « Momo, Momo, Momo ! » Le speaker a beau scander son nom, celui-ci tarde à se présenter sur le dancefloor. Alors, on passe direct au 2e quart de finale de stand up : Sai-Sai vs A.T.L. Le duel a lieu sur « Hot Pants » de Bobby Byrd. Sur ce son, le Belge Atlan (Slayers, Bruxelles) prouve que, contrairement aux apparences (bob camouflage, lunettes de soleil), il n’est pas venu au Grand-Duché en touriste. Idem pour ‘‘le carabinieri’’ Oussy, qui a essayé sans succès de ‘‘flinguer’’ Yes’in (Stand Up Crew, Haguenau). Mais sans regret, il a tout donné.  

 

18h05. Les demi-finales de stand up débutent non pas sur du Britney Spears mais sur du Aretha Franklin. Think about it ! Les danseurs ont désormais deux passages pour convaincre. Qui dit deux rounds, dit deux ziks différentes. Mais cette subtilité, DJ M0nk3y Drunk semble l’ignorer. « Faut que je change ? », demande-t-il à voix haute devant l’afflux de moulinettes. -« Oui, oui ! », acquiesce Marc Fol. Le DJ tentera ensuite de se faire pardonner en balançant une track un peu trash lors du derby alsacien entre Adil (Div’Style, Strasbourg) et Yes’in. Vous savez, cette chanson sucrée de DJ Kash avec une femme qui crie ou plutôt qui jouit. Bon, pas de quoi se taper un orgasme auditif mais faut avouer, sur le coup, c’était quand même super marrant !

 

18h54. Après que le facétieux Yes’in ait réussi, grâce à son L.A. style, à rafler une deuxième couronne consécutive en stand-up (acquise à l’unanimité aux dépens d’Adam), c’est au tour des deux derniers b-boys encore en compétition de s’expliquer : Kiubi vs David-off (Beat Snackaz).

 

 

Battu l’année dernière en finale par b-boy Vino (devenu depuis b-boy Nouré), Kiubi est bien décidé cette fois à ne pas laisser passer sa chance. Partie à Bruxelles au Battle of the Year Benelux, la Project X family compte sur lui pour représenter ! Après avoir pris le rythme du son avec du top rock, Kiubi enchaîne avec une spectaculaire chute en arrière (suicide), des passe-passes et des phases musicales. David-off grille aussi ses dernières cartouches. Décision du jury ? 2 voix à 1 pour Kiubi !

 

19h15. Le directeur des lieux, Serge Basso de March, fait son apparition sur scène pour remettre les prix (trophées, médailles, t-shirts et enveloppes). N’oublie pas de saluer Fred - la véritable cheville ouvrière du Kufa’s Urban Art Festival - et nous invite à revenir au centre culturel un de ces jours… voire patienter jusqu’à 21h pour profiter du barbecue géant gratuit et du DJ set.

 

19h30. Pour Adam, l’heure est venue de prendre la poudre d’escampette. Main dans la main avec sa femme Dana et avec son petit Yanis dans le landau. Eh oui, y’a pas que la danse dans la vie ! Y’a la paternité aussi !

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin

 

 

Good Vibes II, les résultats

Good Vibes battle vol 2 Esch Kufa 2014

Le palmarès de cette 2e édition

- Finale stand up, 1 vs 1, 100 :  Yes’in (Stand Up Crew, Haguenau)  bat Adam Binoua (BeYou Dance School, Luxembourg).
- Finale breakdance, 1 vs 1, 100 : Kiubi (Project X, Luxembourg) bat David-off (Beat Snackaz, Luxembourg).

 

Pour en savoir plus :
- Good Vibes II (page Facebook)
- Le battle Good Vibes II en images (album 1) (album 2) (album 3)
- Kufa's Urban Art Festival (infos)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires