Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 19:03

 

 

Le changemet d’association de Sidney Sam est actuellement en cours. Mais Stephen Keshi voit déjà plus loin. Le sélectionneur nigérian espère pouvoir compter sur le milieu offensif du Bayern Leverkusen (24 ans), ancien international Espoirs allemand, pour le match contre le Kenya prévu en mars.

 

Sidney Sam suivra la prochaine CAN à la télévision. Car il est encore trop juste. Pas physiquement mais administrativement parlant.

 

« Pour Victor Moses et Shola Ameobi, il nous avait fallu plusieurs mois avant d’obtenir le feu vert de la FIFA. Concernant Sidney Sam, nous avons entamé la procédure mais celle-ci devrait également prendre un certain temps. En effet, cette démarche implique à la fois deux pays et l’instance faîtière. Une chose est sûre : nous allons faire notre maximum afin que tout soit réglé avant la reprise des qualifications pour la Coupe du monde 2014. Désormais, nous savons que le joueur et le sélectionneur sont sur la même longueur d’onde. Nous devons cependant admettre que Sidney Sam ne sera pas qualifié à temps pour la CAN en Afrique du Sud (19 janvier - 10 février 2013) », a indiqué à la BBC Ademola Olajire, porte-parole de la Fédératio nigériane de football (NFF).

 

Avec Sam, les Super Eagles risquent d’avoir le swag !

 

« J’ai fait le nécessaire pour savoir si Sidney Sam était dans de bonnes dispositions. C’est le cas. Je pense que le match à domicile face au Kenya en mars (le 22) serait l’occasion idéale pour le présenter à nos fans. C’est mon souhait. La fédération fait actuellement le maximum pour qu’il reçoive l’autorisation de la FIFA. Je sais que ça s’annonce dur, mais vu que la rencontre suivante se déroulera en juin contre le même adversaire - nous restons optimistes.

 

Quand vous l’aurez vu jouer et que vous aurez vu ses qualités, vous comprendrez pourquoi nous voulons qu’il joue pour le Nigéria », a expliqué à la BBC Stephen Keshi.

 

Mais encore faut-il que son corps le laisse tranquille. Car en 2012, Sidney Sam n’a pas été épargné. Victime de blessures à répétition à la cuisse droite, il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur les terrains. Le seum, quoi !

 

Avec un Sam qualifié et en pleine possession de ses moyens*, les Super Eagles risquent d’avoir le swag en 2013. Ce qui est sûr, c'est que Keshi voit en lui beaucoup plus qu'un simple capitaine de soirée !

 

 * En foot, un Sam, c’est celui qui joue, aligne les bonnes perfs et qui ne se blesse pas !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires