Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 14:39

 

 

Sa lourde suspension en équipe de France aurait pu l’inciter à répondre favoralement à la Tunisie. Mais l’attaquant international Espoirs de Toulouse (22 ans, 9 buts en Ligue 1 cette saison) a repoussé les avances des Aigles de Carthage car il souhaite « se donner la possibilité d’intégrer un jour l’équipe de France A ».

 

Suspendu dans un premier temps de toute sélection nationale jusqu’au 31 décembre 2013 après une virée nocturne avec les Espoirs tricolores trois jours avant leur défaite en Norvège (3-5), en barrage retour de l’Euro, Wissam Ben Yedder vient, en appel, de voir sa peine réduite.

 

Vendredi, sa sanction a en effet été transformée en sursis à partir du 1er octobre.

 

Ce qui signifie que s’il se tient à carreau jusque-là, il redeviendra sélectionnable chez les Bleus à l’automne.

 

Soit juste avant France-Finlande, le dernier match des éliminatoires à la Coupe du monde 2014, qui se disputera le 15 octobre prochain.

 

Ben Yedder : « Regoûter à l’équipe de France »

 

Après avoir rencontré à plusieurs reprises le sélectionneur tunisien Sami Trabelsi, Wissam Ben Yedder « a longuement réfléchi ».

 

Alors qu’il avait la possibilité de disputer la CAN 2013, l'ancien international tricolore de futsal a fait une croix dessus et a finalement choisi de poursuivre l'aventure avec l’équipe de France.

 

« Je suis tunisien-français, je suis fier de mes deux pays, mais j’ai goûté au maillot de l’équipe de France (Espoirs). J’aimerais y regoûter. Je n’ai jamais eu la chance de jouer pour le maillot bleu. Ça me tient à cœur », a déclaré le joueur dans les colonnes de L’Equipe fin novembre.

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 17:24

FC Wadi Degla in Turnhout

 

Lanterne rouge de D3 belge, le KV Turnhout vient de recruter 14 joueurs pros égyptiens jusqu’en fin de saison dans l’espoir de se maintenir à cet échelon. 6 autres Pharaons devraient pour leur part aider le Lierse, avant-dernier de première division, à échapper aux play-offs 3. A l’origine de ces arrivées, un homme : le magnat égyptien Maged Samy. Explications.

 

L’histoire paraît aussi improbable que la présence d’un bus de Suédoises dans le plat pays. Mais bon, comme disait Lilian Thuram dans Les Yeux dans les Bleus en s’asseyant dans le car après son doublé retentissant lors de France-Croatie (2-1) en demi-finale de la Coupe du monde 1998 : « Tout peut arriver dans le football, tout peut arriver ». En voici la preuve !

 

Initialement, le club égyptien de Wadi Degla était juste en stage durant un mois à Turnhout. Histoire de garder le rythme car son championnat est toujours à l’arrêt suite aux incidents meurtriers de l’an dernier à Port Saïd.

 

Alors que ‘‘ses’’deux clubs belges* Turnhout et Lierse sont en difficulté dans leurs championnats respectifs (D3 et D1), l’homme d’affaire egyptien Maged Samy, propriétaire du club de Wadi Degla, a alors une idée fumante : prêter son équipe du Caïre pour assurer leur maintien.

 

11 Egyptiens sur le terrain, c’est tout à fait... légal !

 

En tout et pour tout, c’est donc 20 joueurs du club de Wadi Degla* mais aussi un entraîneur et deux assistants que le magnat a fait débarquer outre-Quiévrain jusqu’au 30 juin. Voire plus si affinités.

Joueurs**, entraîneurs, dirigeants, supporters…  cette manœuvre ne plait pas à tout le monde mais légalement rien ne l’interdit.

 

« Cela peut surprendre en effet mais c'est tout à fait permis parce qu'il n'y a pas de limites de nationalité », a expliqué à la RTBF Stefaan Van Loock, responsable communication à l'union belge de football.  

 

« Regardez le cas de Beveren dans les années 90, il y avait 11 ivoiriens sur le terrain donc voilà il est bien possible que maintenant en troisième division il y ait 11 égyptiens sur le terrain de Turnhout », a-t-il ajouté.

 

Décidément, l’arrêt Bosman et ses prolongements (Malaja et Cotonou) ont boulversé la donne du foot mondial.

 

Car, en mettant fin, en grande partie, aux quotas de nationalité, ils ont libéralisé le marché des joueurs.

 

Résultat, à l’image de l’économie ou de la société, les équipes de football sont de plus en plus cosmopolites, mondialisées.

 

Et Beveren par le passé, et aujourd’hui Turnhout n’en sont que le reflet… exacerbé !

 

* Maged Samy est le président et le principal sponsor du Lierse. Il est également le sponsor principal de Turnhout.  

** Seulement  cinq  joueurs de l’ancien effectif de Turnhout on été conservés dans le noyau A. Les autres ont été renvoyés en équipe B.

 

Pour en savoir plus :

- Communiqué de Steve Martens, secrétaire général de l'Union belge de football, qui juge « déraisonnable » le nombre de joueurs étrangers actifs au KV Turnhout  (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 11:46

Giannelli Imbula En Avant Guingamp 2012-2013

 

Souvent comparé à Abou Diaby pour sa capacité d’être à la récupération, à l’impact et de franchir les lignes, le prometteur milieu congolais de Guingamp (20 ans, 1 but cette saison) devrait obtenir la nationalité française d’ici peu, entre mars et juin prochain. Alors qu’il a toujours refusé les sollicitations des Léopards, il pourrait rapidement être appelé chez les Bleuets.

 

NB : Dans son édition du 17 février 2013, le journal L'Equipe a indiqué que Giannelli Imbula avait obtenu la nationalité française (Son nom est inscrit dans le décret n°003 portant naturalisation et réintégration publié au Journal Officiel du 30 janvier 2013). Il pourrait intégrer les Espoirs tricolores dès le 5 septembre prochain pour le match face au Kazakhstan (éliminatoires Euro 2015). 


Repères

Gilbert Imbula Wanga

Date de naissance : 12 septembre 1992 à Vilvorde (Belgique)

Nationalité : Congolaise

Taille : 1m86

Poids : 81 kg

Club : En Avant Guingamp (France, Ligue 2)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 12:58

 


 

 

Ce mardi à 19h, c’est jour de derby… maghrébin ! Un match au sommet entre la Tunisie et l’Algérie à Rustenburg. Au cours de cette CAN sud-africaine, qui s’annonce palpitante, on pourrait assister aux premiers pas internationaux du milieu offensif de Bastia, ancien international Espoirs français (21 ans). Après que la Fédération tunisienne de football (FTF) ait officialisé l’accord avec le joueur le 10 décembre dernier, le sélectionneur des Aigles de Carthage Sami Trabelsi l’a inclus dans sa liste des 23 pour la compétition continentale.

 

NB :  Titularisé pour la première fois lors de l’ultime match de poule face au Togo (1-1) le 30 janvier, Wahbi Khazri a joué 62 minutes avant d'être remplacé par Dhaouadi.

 

Repères

Wahbi Khazri

Date de naissance : 8 février 1991 à Ajaccio (France)

Nationalités : Tunisienne et Française

Taille : 1m82

Poids : 76 kg

Club : Sporting Club de Bastia (France)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 00:37

 

 

Alors que le Mondial de hand 2013 bat son plein en Espagne (jusqu’au 24 janvier), le JDD révèle que la fédération émiratie a proposé au Réunionnais Johan Boisedu (33 ans, El Jaish) « un passeport qatarien afin d’intégrer l’équipe nationale pour le Mondial 2015 », qui se disputera à Doha. Le nom de Bertrand Roiné (31 ans), champion du monde 2011 avec les Experts, qui joue depuis quelques mois à Lekhwiya, figurerait également sur la short list du petit émirat du golfe Persique.

 

Pour en savoir plus :

- L'interview de Johan Boisedu dans le journal de l'ïle de la Réunion (article)

- Les naturalisés du handball (diaporama)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 18:37

 

 

Mercredi, lors d’une conférence de presse à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé, le sélectionneur du Cameroun Jean-Paul Akono a annoncé avoir reçu l’accord de l’attaquant de Bolton (23 ans), ancien international Espoirs français.

 

Avec l’Egypte et le Sénégal, le Cameroun sera l’un des grands absents de la phase finale de la CAN qui s'ouvre samedi en Afrique du Sud.

 

Déjà absents de la dernière édition en 2012, les Lions Indomptables manquent leur deuxième compétition continentale d’affilée. Une mauvaise habitude.

 

Jean-Paul Akono, le sélectionneur des quadruples champions d’Afrique, espère vite la corriger.

 

Actuellement, il travaille en vue de la prochaine échéance, les éliminatoires à la Coupe du monde 2014, qui reprennent fin mars.

 

Au cours de sa récente tournée en Europe, il en a profité pour faire une halte à Manchester afin de rencontrer David N’Gog.

 

Et comme dirait le regretté Thierry Roland, « il n’a pas fait le voyage pour rien ».

 

Le rôle décisif de papa N’Gog

 

« J’ai eu la chance de faire le trajet jusqu’en Angleterre avec le père de l’attaquant de Bolton. Désormais, le joueur est prêt à faire toutes les démarches pour devenir un Lion Indomptable. Il va demander l'autorisation à la FIFA de jouer pour la Cameroun. Si tout se passe comme prévu, il devrait nous rejoindre très rapidement. Sauf revirement de dernière minute, David N’Gog sera là. S’il n’est pas du match du 6 février prochain (amical contre une sélection à déterminer), il sera présent contre le Togo (le 22 mars, éliminatoires du Mondial 2014). Je tiens à exprimer ma gratitude à son père pour son aide », a indiqué ‘‘Magnusson’’ mercredi en conférence de presse.

 

Et celui qui fut champion olympique à la tête des Espoirs aux Jeux de Sydney en 2000 ne compte pas s’arrêter là.

 

Samuel Umtiti (19 ans, défenseur, Lyon) et Jean-Christophe Bahebeck (19 ans, attaquant, Troyes, prêté par le PSG), deux internationaux français des moins de 20 ans, auraient été supervisés durant cette mission en Europe. Qui sait, peut-être qu’un jour, on les verra revêtir la tunique vert-rouge-jaune à la griffe du Lion !

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 14:55

 

 

En 2013, l’internationalisation du Dakar se confirme. Samedi dernier, ce sont 449 conccurents de 53 nationalités différentes – un record*- qui se sont élancés de Lima pour 15 jours de course. Près de 8600 kilomètres les attendent à travers les pistes du Pérou, de l’Argentine et du Chili. Combien réussiront à déjouer les pièges et parviendront à rallier l’arrivée de cette 35e édition (5e version sud-américaine, 100 % Pacifique) ? Réponse le 19 janvier prochain à Santiago !  

 

* « Soit le record absolu depuis la création du Dakar en 1978 », indique le site internet du plus célèbre des rallyes-raid. Deux nationalités de plus par rapport à l’édition 2012.

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 13:40

Gerhard Vosloo et Neil Mc Ilroy français

Crédit photo : Rugby Infos Clermont Magazine (G. Bonnaure)

 

Le 12 décembre dernier*, le troisième ligne sud-africain (33 ans) et le manager sportif écossais de l’ASM Clermont Auvergne (45 ans) ont reçu leur décret de naturalisation lors d’une cérémonie organisée à la préfecture de Clermont.

 

La Marseillaise n’a plus de secret pour lui. « C’est grâce à mon ami Davit Zirakashvili (pilier géorgien de l’ASM naturalisé français en octobre 2009, ndlr) », avoue en rigolant au micro de Radioscoop, Neil McIlroy, manager sportif écossais de l’ASM Clermont Auvergne depuis 2002.  

 

« Il m’a fait une bonne blague en me disant qu’il fallait absolument l’apprendre, pour l’entretien (d’assimilation, ndlr). Résultat, j’ai passé mes vacances en Tunisie avec les paroles de la Marseillaise. Maintenant, je la connais par cœur », ajoute-t-il.

 

A la cérémonie, qui s’est tenue en préfecture de Clermont, on pouvait aussi distinguer la grande carcasse du flanker sud-africain Gerhard Vosloo.

 

A l’instar de Neil McIlroy, sa femme, ses 2 enfants et lui, se sont également vus remettre un décret de naturalisation des mains du préfet de région, Éric Delzant.

 

D’après le quotidien régional La Montagne, l’ouvreur australien de l’ASM Brock James (31 ans) devrait bientôt suivre.

 

De son côté, Davit Zirakashvili réfléchirait déjà à l'ânerie qu’il pourrait bien lui faire avaler !

 

* Le fameux 12/12/12 !

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 17:17

 


 

 

Le feuilleton rocambolesque de « Jussiê a raté l’avion » vient de se refermer. L'attaquant brésilien (28 ans) est finalement revenu à Bordeaux hier après-midi. Il a effectué son retour au Haillan ce matin, avec trois jours de retard. Et a même eu droit à une séance spécifique cet après-midi. Cette actualité brûlante nous donne l’occasion de rebondir sur ses propos du mois de décembre 2012.

Interrogé par lequipe.fr avant son 200e match avec les Marine et Blanc, « El Mago » évoquait alors sa volonté de devenir français,  lui qui évolue sur le sol hexagonal depuis janvier 2005.

 

« Au début, je n'aurais jamais imaginé demander la nationalité française. Il y a un côté affectif qui est venu avec le temps. Pour ma famille, c'est très important. Il y a une vraie signification. On est tellement bien intégrés à ce pays. Mes enfants n'ont connu que la France, les petits copains sont français. Même la nourriture. Au début par exemple, jamais je n'aurais imaginé goûter des fromages. On regardait ça comme... Aujourd'hui, on ne peut pas s'en passer à la maison ! Être Français, ce serait aussi une fierté, un aboutissement. Le Brésil, c'est les vacances et quelque part, depuis huit ans, la France c'est mon pays. Quel que soit l'avenir, je pense que je reviendrais vivre ici. Je dis ça par rapport à ma famille. J'ai trop de liens, d'amis, la vie de mes enfants est ici. Ils n'ont connu que Bordeaux », a confié Jussiê à Lawrence Leenhardt, journaliste à L'Equipe.

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 19:03

 

 

Le changemet d’association de Sidney Sam est actuellement en cours. Mais Stephen Keshi voit déjà plus loin. Le sélectionneur nigérian espère pouvoir compter sur le milieu offensif du Bayern Leverkusen (24 ans), ancien international Espoirs allemand, pour le match contre le Kenya prévu en mars.

 

Sidney Sam suivra la prochaine CAN à la télévision. Car il est encore trop juste. Pas physiquement mais administrativement parlant.

 

« Pour Victor Moses et Shola Ameobi, il nous avait fallu plusieurs mois avant d’obtenir le feu vert de la FIFA. Concernant Sidney Sam, nous avons entamé la procédure mais celle-ci devrait également prendre un certain temps. En effet, cette démarche implique à la fois deux pays et l’instance faîtière. Une chose est sûre : nous allons faire notre maximum afin que tout soit réglé avant la reprise des qualifications pour la Coupe du monde 2014. Désormais, nous savons que le joueur et le sélectionneur sont sur la même longueur d’onde. Nous devons cependant admettre que Sidney Sam ne sera pas qualifié à temps pour la CAN en Afrique du Sud (19 janvier - 10 février 2013) », a indiqué à la BBC Ademola Olajire, porte-parole de la Fédératio nigériane de football (NFF).

 

Avec Sam, les Super Eagles risquent d’avoir le swag !

 

« J’ai fait le nécessaire pour savoir si Sidney Sam était dans de bonnes dispositions. C’est le cas. Je pense que le match à domicile face au Kenya en mars (le 22) serait l’occasion idéale pour le présenter à nos fans. C’est mon souhait. La fédération fait actuellement le maximum pour qu’il reçoive l’autorisation de la FIFA. Je sais que ça s’annonce dur, mais vu que la rencontre suivante se déroulera en juin contre le même adversaire - nous restons optimistes.

 

Quand vous l’aurez vu jouer et que vous aurez vu ses qualités, vous comprendrez pourquoi nous voulons qu’il joue pour le Nigéria », a expliqué à la BBC Stephen Keshi.

 

Mais encore faut-il que son corps le laisse tranquille. Car en 2012, Sidney Sam n’a pas été épargné. Victime de blessures à répétition à la cuisse droite, il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur les terrains. Le seum, quoi !

 

Avec un Sam qualifié et en pleine possession de ses moyens*, les Super Eagles risquent d’avoir le swag en 2013. Ce qui est sûr, c'est que Keshi voit en lui beaucoup plus qu'un simple capitaine de soirée !

 

 * En foot, un Sam, c’est celui qui joue, aligne les bonnes perfs et qui ne se blesse pas !

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article