Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 15:08

 

 

Après un an d’attente, le milieu défensif ghanéen d’Arsenal (20 ans), ancien international anglais chez les U16 et U17, est sur le point d’obtenir l’aval de la FIFA pour jouer en faveur des Black Stars.

 

La dernière pièce manquante du dossier est enfin arrivée ! « Nous avons reçu la réponse de la Fédération nord-irlandaise de football (IFA). Désormais, nous possédons tous les documents demandés par la FIFA et nous les avons envoyés à l’instance compétente », a déclaré Ibrahim Sannie Daara, le responsable de la communication de la GFA à Ghana News Agency.

 

La Commission du Statut du Joueur de la FIFA, dirigée par le Dr. Theo Zwanziger, l’ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) de 2004 à 2012, devrait donc rapidement se prononcer sur la demande de changement d’association d’Emmanuel Frimpong.

 

La FIFA pointe du doigt la GFA 

 

Dans une réponse adressée à Ghana News Agency, la FIFA, récemment prise à parti par le joueur, explique qu’elle ne peut en rien être tenue responsable du délai abyssal. Car tant que le dossier est incomplet, il lui est impossible de statuer. Dans un souci de transparence, elle effectue même un récapitulatif de ses correspondances avec la GFA.

 

« Le 13 décembre 2011, la FIFA a reçu une demande officielle datée du 21 novembre 2011 de la part de la Fédération ghanéenne de football (GFA) concernant le changement d’association d’Emmanuel Frimpong. La FIFA a alors demandé à la GFA de lui fournir les documents nécessaires pour traiter une telle requête.

 

A ce jour, la GFA n’a pas encore fait parvenir à la FIFA un dossier complet et mis à jour la situation actuelle du joueur bien que l’instance compétente ait répondu à toutes les correspondances de la GFA et l’ait informé des derniers documents nécessaires.

 

En outre, le 1er novembre 2012, la FIFA a confirmé à la GFA qu’une fois qu’elle serait en possession de l’ensemble des documents, elle soumettrait immédiatement la demande de changement d’association à l’organe décisionnaire ».

 

Venant de recevoir la dernière pièce manquante, à savoir l’attestation de la Fédération nord-irlandaise de football (IFA) confirmant que le joueur n’a jamais joué pour eux, la GFA a transmis illico le dossier a priori enfin complet à Zurich.

 

Pour en savoir plus :

- Ghana : Emmanuel Frimpong s'en prend à la FIFA (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:58

 

 

Courtisé depuis plusieurs années par la Croatie - le pays de son grand-père paternel - le milieu relayeur des Girondins de Bordeaux (23 ans), ancien international Espoirs français, a assuré à 20minutes.fr qu’il « ferai[t] le point en décembre ». En attendant, comme il l’a confié à sofoot.com, il continue d’apprendre la langue croate avec une prof à raison de deux heures par semaine. Sretno !*

 

Interrogé par But! sur son avenir international en septembre dernier, Grégory Sertic avait répondu la chose suivante : « Tout est possible aujourd’hui. J’ai été international espoir avec les Bleuets, j’y ai pris beaucoup de plaisir. Oui, j’ai déjà eu des discussions (avec les responsables croates, ndlr). Seulement, personnellement, je n’ai pas encore pris ma décision. Je ne ferme aucune porte. On verra plus tard. A moi déjà d’être performant sur le terrain pour pouvoir envisager d’être sélectionné. Pour le moment, la question ne se pose pas ».

 

* Bonne chance !, en croate.

 

Pour en savoir plus :
- Sertic et la sélection (article)
- La France et la Croatie se disputent Sertic (article)
- Sertic hésite toujours entre la France et la Croatie (article)
- Sertic ira découvrir la Croatie (article)
- Sertic : « Pas très chalant » (audio) (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:42

Jeffrey Sarpong Pays-Bas

 

A deux mois du coup d’envoi de la CAN, le milieu offensif d’Hercules Alicante (24 ans), ancien international Espoirs néerlandais, déclare à nouveau sa flamme au Ghana.

 

On ne l’a encore jamais vu arborer un tee-shirt ‘‘I belong to Jesus’’.

 

Mais à l’image de son idole Kaka, Jeffrey Sarpong a deux passions dans la vie : le ballon rond et la foi. Chrétien évangélique, il consacre une part importante de son temps à la religion.

 

« Dieu guide ma vie. Pour moi, c'est la chose la plus importante avec ma femme (Stacey). Je prie chaque jour, je lis aussi fréquemment la Bible quand je suis à la maison », reconnaît-il sur le site du Diaro Información, quotidien publié à Alicante. 

 

Avant d’ajouter : « J’essaie d’emprunter le chemin de Jésus ». Justement, le sien, passera-t-il par les Black Stars ?

 

Sarpong : « Un rêve qui deviendrait réalité »

 

Né aux Pays-Bas d’un père ghanéen (George) et d’un mère nigériane (Josephine), ''Jeffa'' y croit dur comme fer.

 

« Tout jeune joueur souhaite représenter son pays. Je suis né en Europe, aux Pays-Bas et j’ai évolué avec les sélections néerlandaises chez les jeunes. Mais bien sûr, si j’ai l’occasion de jouer pour les Black Stars, ce serait une superbe opportunité. J’adorerais faire partie de l’équipe nationale. Je suis ghanéen et je pense qu’il est toujours bon de représenter son pays d’origine. Je crois que j’ai ce qu’il faut pour jouer dans cette équipe. Si ça arrive, ça serait un rêve qui devient réalité », a confié Jeffrey Sarpong sur les ondes de Citi FM, une radio basée à Accra.

 

Prêté cette saison par la Real Sociedad à l’Hercules Alicante (D2 espagnole), l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam avait déjà émis le souhait de rejoindre la sélection nationale du Ghana en 2009.

 

Mais à l’inverse de l’autre joueur néerlando-ghanéen de l’époque, Quincy Owusu-Abeyie (26 ans, Panathinaikos) qui a intégré depuis la sélection, la candidature de Jeffrey Sarpong est restée sans suite.

 

Espérons pour lui que Dieu entende sa prière. Amen !

 

Pour en savoir plus :

- Jeffrey Sarpong choisit à son tour le Ghana ! (article)


Repères

Jeffrey Nana Darko Sarpong

Date de naissance : 3 août 1988 à Amsterdam (Pays-Bas)

Nationalités : Néerlandaise et Ghanéenne

Taille : 1m76

Poids : 67 kg

Club : Hercules Alicante (Espagne, 2e division)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 23:05

 

 

Excédé par la lenteur administrative de son changement d’association, le milieu défensif anglo-ghanéen d’Arsenal (20 ans), fustige l’attitude dilettante de la FIFA.  

 

« Après plus d’un an d’attente, la FIFA vient de me renvoyer mon document. Elle m’a demandé de signer à nouveau le formulaire que j’ai paraphé il y a 6 mois.

 

Je n’ai toujours pas reçu l’autorisation de jouer en faveur du Ghana. Pourtant, j’ai fait tout ce qu’ils veulent. Ça fait plus d’un an que ça dure. C’est pathétique !

 

Je voudrais bien savoir ce qu’ils font là-bas, dans leurs bureaux. On aurait pu penser qu’ils se réjouissent qu’un jeune joueur veuille jouer pour son pays. Mais quelque chose ne va pas », a écrit Emmanuel Frimpong sur son compte Twitter le 1er novembre, avant de supprimer le gazouillis.

 

Un dossier enfin complet ?

 

En juillet dernier, la FIFA avait demandé à la Fédération ghanéenne de football qu’elle lui fournisse une attestation des fédérations écossaise, nord-irlandaise et galloise de football confirmant qu’Emmanuel Frimpong, ancien international anglais chez les U16 et les U17, n’a jamais joué pour eux, étant donné qu’il possède aussi un passeport britannique.

 

 Interrogé par myjoyonline.com, le directeur de la communication de la fédération ghanéenne de football (GFA) Ibrahim Saanie Daara avait alors indiqué que seule l’Ecosse avait fait parvenir ce document.

 

Depuis, le pays de Galles et l’Irlande du Nord ont-ils fait de même ? On l’espère sincèrement pour « Frimmy ». Histoire que la FIFA puisse enfin lui donner le feu vert et, par là même, l’occasion de briller avec les Black Stars !

 

* Le Daily Express révèle qu’Emmanuel Frimpong pourrait faire l’objet d’un nouveau prêt à Wolverhampton (Championship).

 

Pour en savoir plus :

- Ghana : Emmanuel Frimpong s'impatiente (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 15:21

 


 

 

Goal.com révèle en exclusivité que le sélectionneur du Ghana Kwesi Appiah va rendre visite au cours du mois de novembre à l’ailier international Espoirs allemand du Bayer Leverkusen (22 ans). Objectif ? Le convaincre de changer de nationalité sportive pour jouer la prochaine CAN avec les Black Stars.

 

Courant novembre, lors de sa tournée européenne, Kwesi Appiah a prévu de faire une halte à Leverkusen afin de s’entretenir avec Karim Bellarabi.

 

Né à Berlin d’un père ghanéen et d’une mère marocaine, le milieu offensif est l’un des talents les plus prometteurs de Bundesliga.

 

Dribbleur vif et percutant, il possède un style de jeu comparable à celui de Jonathan Pitroipa (Rennes), mais doit encore gagner en régularité.

 

Le Maroc un temps intéressé   

 

En mars 2012, le président de la Fédération ghanéenne de football Kwesi Nyantakyi a pris contact avec Alhassan, le paternel de Karim Bellarabi « pour étudier la possibilité de voir le joueur porter les couleurs du Ghana ».

 

Et il semble qu’il ait trouvé un allié de poids. « Quand nous sommes allés au Ghana en décembre dernier, il était très ému. Etant donné qu’il a grandi en Allemagne, cet intérêt doit simplement être entretenu. Nous ferons le maximum pour le convaincre d’opter pour le Ghana, mais au final il décidera seul », indiquait son père à l’époque dans les colonnes de Ghana Football.

 

Approché également l’année dernière par Eric Gerets, l’ancien sélectionneur du Maroc, Karim Bellarabi n’a ensuite jamais été convoqué avec les Lions de l’Atlas.

 

« Je fais actuellement partie des Espoirs et je suis heureux de pouvoir représenter l’Allemagne. Jouer avec la Mannschaft serait mon plus grand rêve », déclare-t-il à laola1.at. Mais le sélectionneur du Ghana Kwesi Appiah n’en a que faire et ne désespère pas de le convaincre.

 

Pour en savoir plus :
- Karim Bellarabi : « Heureux et fier que le Maroc pense à moi » (article)

 

Repères

Karim Bellarabi

Date de naissance : 8 avril 1990 à Berlin (Allemagne)

Nationalités : Allemande et Marocaine

Taille : 1m83

Poids : 76 kg

Club : Bayer Leverkusen (Allemagne)     

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:41

 

Plusieurs médias tunisiens (Almasdar, Attounisyea) ont révélé que l’attaquant tunisien du FC Pétrolul Ploiesti (26 ans) avait reçu une offre de la Fédération roumaine de football pour obtenir la nationalité du pays. Histoire d’intégrer à moyen terme la sélection des Carpates ?

 

Arrivé en Roumanie en mars dernier, Hamza Younes n’a pas tardé à se faire une réputation de serial buteur.

 

La saison dernière, il a inscrit pas moins de 12 buts en 13 matches de championnat, ce qui a permis à son club, le FC Pétrolul Ploiesti, d’éviter la relégation.

 

Et cette saison, l’ancien joueur de l’USM, du Club Sportif Sfaxien et de l’Etoile Sportive du Sahel semble également parti sur de bonnes bases (6 réalisations après 12 journées).

 

Intéressée par ses services, la Fédération roumaine de football (FRF) lui a donc proposé de prendre la nationalité du pays.

 

Et pour réduire le délai d’obtention du précieux sésame*, cette dernière lui aurait même conseillé d’épouser une ressortissante roumaine !

 

Sélectionnable pas avant… 2017

 

Joint par Mosaïque FM, Hamza Younes a confirmé l’information. Et a indiqué que si les Aigles de Carthage continuaientt à l’ignorer, il ne refuserait pas une telle opportunité.     

 

Vainqueur du CHAN** 2011 avec la Tunisie, le joueur ne devrait a priori pas rencontrer de problème majeur pour jouer en faveur de la Roumanie car cette compétition n’est pas reconnue par la FIFA.

 

Il devra toutefois attendre de fêter ses cinq ans sur le territoire pour être sélectionnable. En mars 2017, il aura alors… 30 ans !

 

* En se mariant avec une Roumaine, le délai d’acquisition de la nationalité du pays passe de 8 à 5 ans. Sans compter que ce temps d’attente peut être réduit de moitié « dans le cas où le requérant est une personnalité reconnue au niveau international et s’il a investi en Roumanie des sommes qui dépassent 500 000 euros ».

 

** Championnat d’Afrique des nations (CHAN).

 

Pour en savoir plus :  

- Interview d'Hamza Younes (vidéo 1) (vidéo 2)

- Retourné d'Hamza Younes contre le Dinamo Bucarest (3-1, 59e), le 7 avril dernier (vidéo).

 

Repères

Hamza Younes

Date de naissance : 16 avril 1986 à Monastir (Tunisie)

Nationalité : Tunisienne

Taille : 1m83

Poids : 78 kg

Club : FC Pétrolul Ploiesti (Roumanie)     

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 15:35

 

D’une superbe reprise de volée, Frédéric Bulot a offert la victoire au Standard lors du clasico face à Anderlecht (2-1) le 7 octobre dernier.

 

Né à Libreville d’un père français et d’une mère gabonaise, le milieu offensif du Standard de Liège (22 ans), international Espoirs tricolore, « aurait accepté de désormais évoluer avec les Panthères du Gabon après moult négociations », révèle le site internet des Panthernautes, association de supporters de l’équipe nationale gabonaise.

 

Si l’information est confirmée, ce serait une bonne recrue pour le Gabon.

 

Frédéric Bulot possède en effet une belle patte gauche et pratique une football de percussion à base de vitesse et de vivacité. C’est également un excellent tireur de coups de pied arrêtés.

 

La saison dernière, malgré la relégation, il a surnagé à Caen en signant 4 buts et 7 passes décisives (meilleur passeur du club normand).

 

Désormais, c’est Pierre-Emerick Aubameyang et ses chaussures à paillettes aux couleurs flashy du Gabon qui attend ses offrandes !

 

Pour en savoir plus :
- Gabon : un œil sur Frédéric Bulot (article)

 

Repères

Frédéric Bulot Waga

Date de naissance : 27 septembre 1990 à Libreville (Gabon)

Nationalités : Française et Gabonaise

Taille : 1m79

Poids : 72 kg

Club : Standard de Liège (Belgique)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 19:11

Charly Moussono Gabon

 

Suite à une plainte du Niger, la Commission de discipline de la FIFA a donné match perdu sur tapis vert (3-0) au Gabon et lui a infligé une amende de 6000 CHF. Le 3 juin dernier, les Panthères avaient aligné Charly Moussono (27 ans), ancien international camerounais de beach soccer, naturalisé mais non qualifié, face au Mena national (0-0), dans un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

 

« La FEGAFOOT a fait savoir qu’elle allait faire appel de la décision de la FIFA, en envoyant une délégation au siège de l’instance mondiale ainsi qu’un dossier sur le joueur incriminé, qui évolue actuellement au Tuks Pretoria University, club de première division sud-africaine », a indiqué une source proche du dossier à APAnews .

 

Mais il y a très peu de chances que l’ONU du foot revienne sur sa décision.

 

En effet, des traces du passage de Charly Moussono en équipe nationale camerounaise de beach soccer ont été retrouvées dans le logiciel de la FIFA*.

 

Pire, cette dernière a constaté que le changement d’association du petit latéral gauche, arrivé au Gabon en 2005 et qui a notamment disputé la CAN 2012 avec les Panthères, n’a jamais été validé.

 

Une négligence administrative de la FEGAFOOT

 

« Selon les informations recueillies par footafrica365.fr de source proche du joueur, Zurich n’a jamais reçu le certificat de nationalité ni l’acte de naturalisation réclamés en pareil cas ».

 

Au final, cette négligence de la Fédération gabonaise de football pourrait bien coûter cher aux Panthères. Car ce point de pénalité sera peut-être celui qui lui manquera pour terminer en tête de son groupe des éliminatoires… et donc continuer à rêver à une qualification à la Coupe du monde 2014.

 

* En 2006, Charly Moussono a notamment disputé la Coupe du Monde de beach soccer avec le Cameroun.

 

Classement : 1. Congo-Brazzaville, 4 points (+1). 2. Niger, 3 points (+2). 3. Gabon, 3 points (-2). 4. Burkina Faso, 1 point (-1).

 

Pour en savoir plus :
- L’imbroglio Moussono (article)
- Moussono : « Je ne suis pas un tricheur » (article)
- Mondial 2014 : Le Gabon perd un point pour avoir aligné un joueur non-éligible (article)
- Affaire Moussono : que les coupables payent ! (article)

 

Repères

Charly Moussono

Date de naissance : 15 novembre 1984 à Libreville (Gabon)

Nationalités : Camerounaise et Gabonaise

Club : Tuks FC (Afrique du Sud)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:44

Repositionné devant la défense par Arsène Wenger à l'intersaison,

Mikel Arteta s'épanouit dans ce costume de milieu récupérateur-relayeur.

 

Selon le quotidien catalan El Mundo Deportivo, la Fédération anglaise de football envisage de naturaliser le milieu espagnol d’Arsenal (30 ans) pour mettre ses qualités techniques au service des Three Lions. Une information surprenante vu qu’elle s’était rendu compte de son inéligibilité il y a deux ans.

 

Déjà approché par l’équipe nationale anglaise en 2010 lorsque Fabio Capello en était le sélectionneur, Mikel Arteta figurerait aujourd’hui sur les tablettes du  nouveau coach des Three Lions, à en croire El Mundo Deportivo.

 

En effet, Roy Hodgson verrait d’un très bon œil la naturalisation de l’Espagnol car il pourrait apporter une touche technique supplémentaire à son milieu de terrain lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

 

Problème, en l’état actuel des statuts de la FIFA, Mikel Arteta ne pourra jamais jouer pour l’Angleterre.

 

Pourquoi ? Ancien international espagnol chez les jeunes*, il aurait dû posséder la nationalité britannique « dès sa première entrée en jeu (intégrale ou partielle) dans un match officiel »** avec la Roja - c’est-à-dire grosso modo à l’âge de 16 ans - pour qu’un changement d’association soit aujourd’hui possible. Or, l'ex-joueur du PSG  n’est arrivé en Premier League qu’en 2005.

 

Il y a deux ans, après un examen approfondi du règlement de la FIFA, la Fédération anglaise s’était rendu compte de l’inéligibilité du natif de San Sebastian. Et avait donc abandonné cette piste.

 

Le 5 janvier dernier, Arteta était même revenu sur cet épisode malheureux sur le site officiel des Gunners : « Professionnellement et personnellement, l'Angleterre a toujours été bénéfique pour moi. Mais au final, je n'ai pas eu à prendre de décision parce que les règles de la FIFA ne m'autorisent pas à jouer pour un autre pays ».

 

Alors, la FA est-elle frappée d’amnésie ou est-ce une information bidon sortie par El Mundo Deportivo pour faire le buzz ? On est en droit de se poser la question.

 

Santi Cazorla va parler de lui à Del Bosque

 

Malgré un talent indéniable, Mikel Arteta, qui affiche 30 printemps au compteur, n’a encore jamais été appelé par la Roja.

 

La faute à une concurrence féroce à son poste en Seleccion. Pour le Basque, c’est même ni plus ni moins que « le meilleur milieu de terrain de tous les temps ».

 

« Vous ne pouvez pas trouver une équipe qui puisse rivaliser avec Xabi Alonso, Iniesta, Fabregas, Silva, Busquets et Xavi, 6 des 20 meilleurs joueurs du monde qui se disputent trois places ».

 

Une génération exceptionnelle qui vient de réaliser un triplé inédit dans l’histoire du ballon rond (Euro 2008, Coupe du monde 2010, Euro 2012). Dans ces conditions, difficile de l’intégrer.

 

« A plusieurs reprises, j’ai été tout proche d’y aller (en sélection, ndlr), mais pour une raison ou pour une autre, cela ne s’est pas fait. Je vais continuer à me battre - ça c’est sûr - c’est l’un de mes objectifs et je n’ai pas renoncé à l’atteindre car je souhaite vraiment représenter mon pays », expliquait-il en novembre 2011 sur arsenal.com.

 

Il y a quelques jours, dans une interview croisée publiée par AS, Santi Cazorla, son compatriote à Arsenal, s’étonnait qu’Arteta n’ait jamais été retenu : « Sérieusement, je me demande pourquoi tu n'as jamais été appelé en équipe nationale. Tu as réalisé des saisons incroyables à Everton et maintenant, tu es le vice-capitaine d'Arsenal. C'est si étrange que tu n'aies jamais eu ta chance ».

 

Arteta, brun au regard sombre, a alors esquissé un sourire et demandé à son ami « Alf »***, non pas de manger le chat, mais de parler de lui en bien à Vicente del Bosque. Qui sait, en étant recommandé, ça peut peut-être marcher !   

 

* Alinéa 1 a) de l’article 8 du paragraphe III. Qualification en équipe représentative du règlement d’application des statuts de la FIFA, p. 65.
** Mikel Arteta a représenté l’Espagne dans toutes les catégories de jeunes (U16, U17, U18) et a même été le capitaine chez les Espoirs.
*** Santi Cazorla est surnommé
« Alf » ou « Alevin » en raison de sa petite taille.

 

Pour en savoir plus :

- Mikel Arteta for England ? - 28/8/10 - Soccer Saturday (vidéo)

 

Repères

Mikel Arteta Amatriain

Date de naissance : 26 mars 1982 à San Sebastian (Espagne)

Nationalité : Espagnole

Taille : 1m76

Poids : 69 kg

Club : Arsenal FC (Angleterre)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 16:47

Prestation de Carl Jenkinson face à Manchester City (1-1), 23 septembre 2012.

Le jeune latéral droit d’Arsenal (20 ans) vient d’être relancé par la Fédération finlandaise de football. Suivi également par le sélectionneur anglais, il préfère pour l’instant temporiser.

 

En Angleterre, les spéculations autour de l’avenir international de Carl Jenkinson vont bon train.

 

La saison dernière, profitant de l’absence de Bacary Sagna (fracture du péroné droit), le natif d’Harlow* a disputé 14 matches officiels sous les couleurs d’Arsenal.

 

En ce début de saison 2012-2013, l’histoire se répète. Sagna n’a repris l’entraînement que tardivement (fin septembre). C’est donc Carl Jenkinson qui assure l’intérim sur le flanc droit de la défense des Gunners.

 

Et dans son couloir, il aligne les bonnes prestations. A tel point que le sélectionneur anglais Roy Hodgson le suit de près.

 

A en croire les tabloïds britanniques, il a même été question que ce dernier fasse appelle à ses services pour les deux matches éliminatoires qui viennent contre San Marin et la Pologne, les 12 et 16 octobre prochains. Un jour, « Monsieur Moyen » s’en mordra peut-être les doigts.  

 

Car le joueur, international anglais des moins de 17 ans,  a ensuite représenté la Finlande - le pays de sa mère - en U19 et U21. Et possède, à l’heure actuelle, son avenir international entre ses crampons.

 

Wenger invite l’Angleterre « à se battre pour lui »

 

« La Finlande m’a relancé. Je leur ai répondu textuellement la chose suivante : ‘‘Je me concentre pour le moment sur mon club’’. Et c’est ce que je vais faire. Après, vous pouvez l’interpréter comme vous voudrez. A un moment donné, je devrai prendre une décision. Mais comme je l’ai déjà répété à maintes reprises, chaque chose en son temps. Pour le moment, je me concentre sur chaque match qui vient, rien de plus », a expliqué Carl Jenkinson en conférence de presse d'avant-match contre l'Olympiakos mardi.


Recruté à l’été 2011 à Charlton pour 1M£, Carl Jenkinson a connu une ascension fulgurante. En l’espace de huit mois, il est passé de la League One (D3 anglaise) à la Premier League et à la Ligue des champions.

 

Et ce fossé abyssal, il l’a comblé comme si de rien n’était, en mettant les bouches doubles au centre d’entraînement de Colney.

 

Aujourd’hui, son jeu alliant fougue, simplicité et combativité en fait déjà un bon défenseur. Surtout,  il a montré une grande régularité dans ses performances et laisse entrevoir une belle marge de progression.

 

Invité à s’exprimer par le Daily Star sur le potentiel de son poulain, Arsène Wenger, grand révélateur de talents devant l’éternel, s’est montré formel : « Je crois que Jenkinson aura un impact ici et vous (sous-entendu les Anglais, ndlr) devriez vous battre pour qu’il ne joue pas pour la Finlande ».

 

Les Three Lions savent désormais ce qu’il leur reste à faire.

 

*Ville située dans la banlieue nord-est de Londres.

 

Pour en savoir plus :

- Jenkinson : « My international futur can wait » (article)

- Conférence de presse d'avant-match d'Arsène Wenger et Carl Jenkinson contre l'Olympiakos (vidéo

 

Repères

Carl Daniel Jenkinson

Date de naissance : 8 février 1992 à Harlow (Angleterre)

Nationalités : Finlandaise et Britannique

Taille : 1m85

Poids : 77 kg

Club : Arsenal FC (Angleterre)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article