Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 08:49

 

But de Jussiê contre Lyon (2-0, 92e) le 19 septembre dernier.

 

Interrogé il y a dizaine de jours par Sofoot.com, le milieu offensif brésilien de Bordeaux (27 ans) a indiqué qu’il sera naturalisé français au mois de janvier. Et jure ne pas penser aux Bleus.

 

Au mois de juillet, tu nous confiais ne pas vouloir postuler pour l’Équipe de France, car ce n’était pas « dans ta tête à ce moment-là ». Et aujourd’hui qu’elle tourne bien ?

Non, toujours pas ! Je vais être naturalisé en janvier prochain, mais je voulais garder ça pour moi, pas comme Wendel, qui a montré l’envie d’y être appelé. Je trouve ça très bien pour lui, mais moi, je ne pense pas. Quand je serai naturalisé, ce sera bien pour le club s’il souhaite engager un joueur non européen, et pour moi aussi, si jamais j’ai l’occasion d’aller quelque part. Ce sera plus facile.

 

Ce choix peut-il être motivé par une éventuelle sélection avec le Brésil ?

Non, non, il n’y a pas de lien ! Mais bon, on ne sait jamais ! (Rires)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:06

Signature figurant sur le document rwandais envoyé à la F

 

Signature habituelle de Mémé Tchité.

Mémé Tchité affirme que la signature figurant sur le document rwandais n’est pas de sa main.

 

Même s’il est un jour prouvé que la Fédération rwandaise a falsifié sa signature, les chances de voir Mémé Tchité avec le maillot des Diables Rouges semblent infimes.

 

Jeudi, l’audience de la cour d’appel de Bruxelles, qui devait statuer sur l’affaire opposant Mémé Tchité à la FIFA, n’a pas eu lieu.

 

« L'un des trois magistrats de la 21e chambre composant la cour était malade (…) jeudi matin. Aucun juge suppléant n'étant disponible, la cour n'a pas eu d'autre choix que de reporter l'affaire aux 2 et 9 décembre prochains pour les plaidoiries. Le conseiller de Mémé Tchité, Grégory Ernes, espère une décision pour la fin de l'année », indique l’agence Belga.

 

Actuellement, l’avocat du joueur se bat pour faire reconnaître la valeur juridique de l’expertise graphologique car c’est en prétextant ce motif que la FIFA a jugé cette pièce « irrecevable ».

 

Mercredi, c’est-à-dire la veille de l’audience, l’instance faîtière avait publié le communiqué suivant :

« La FIFA n’a pas pour habitude de commenter sur les procédures judiciaires en cours, mais l’information contenue dans des articles récents parus dans la presse belge, avant l’audience prévue le jeudi 28 octobre 2010 devant la Cour d’appel de Bruxelles, est inexacte et doit être corrigée.

En premier lieu, contrairement à ce qui est écrit, l’Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (URBSFA) n’a, à aucun moment, transmis à la FIFA une demande formelle de changement d’association au nom de M. Tchité.

 

Deuxièmement, ‘‘l’expertise graphologique’’ fournit par M. Tchité n’a aucune valeur juridique et n’est donc pas recevable. Il est à noter qu’aucune action en justice n’a été entreprise par M. Tchité contre ceux qu’il accuse d’avoir falsifié sa signature en 2004. »

 

Enfin la FIFA a précisé qu’ « une des conditions requises pour qu’un changement d’association soit autorisé selon les règlements de la FIFA est la possession - au moment où le joueur est aligné dans une équipe représentative d’un pays - de la nationalité de l’association qu’il souhaiterait rejoindre (article 18.1.a des statuts, ndlr). Dans le cas de M. Tchité, ayant acquis la nationalité belge en 2008 et souhaitant représenter aujourd’hui la Belgique, cette condition n’était pas remplie lorsqu’il a joué pour le Burundi en 2002 ».

 

Conclusion ? Même s’il est un jour prouvé que la Fédération rwandaise a falsifié la signature de Mémé Tchité, l’attaquant du Standard de Liège a très peu de chances de recevoir l’aval de la FIFA pour représenter la Belgique.

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 17:02

 

 

Passés par les équipes de France de jeunes, Karim Aït-Fana (21 ans), Younes Belhanda (20 ans) et Abdelhamid El-Kaoutari (20 ans), qui évoluent tous trois à Montpellier, ont finalement choisi d’opter pour le Maroc, révèle jeudi L’Equipe.  

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 15:32

 

 

Invité lundi sur le plateau de l'émission Extra Time de la télévision belge flamande (VRT), l'entraîneur adjoint de la Belgique Marc Wilmots a évoqué le cas de Mehdi Carcela.

 

« Nous avions sélectionné Mehdi pour Belgique-Allemagne. Mais il nous a dit qu'il avait opté pour le Maroc. C'est ce qu'il nous a dit mot pour mot. Son problème, c'est qu'après, il n'a pas été repris par le Maroc », a déclaré Marc Wilmots lundi à la télévision flamande.

 

« C'est à lui de décider. La décision doit venir de son cœur. Si elle ne vient pas de son cœur, alors... Moi, je n'emmènerai jamais un joueur qui ne veut pas jouer pour la Belgique. »

 

« Avec Dick Advocaat (l’ancien sélectionneur belge), nous avons déjà tenté de nous pencher sur le cas de Mehdi. Nous l’avons toujours sélectionné pour les matches amicaux, et il a joué en nous faisant des promesses. Mais lorsque le match capital contre l’Allemagne est arrivé (0-1, le 3 septembre dernier, ndlr), il nous a dit qu’il avait choisi le Maroc. »

 

Pour en savoir plus :

- Marc Wilmots sur le plateau d’Extra Time (vidéo)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 23:34

 

Itandje interviewé par Cyril Domoraud sur Africa 24, juin 2010.

 

Désormais... cinquième gardien de Liverpool*, l'ancien international Espoirs français (27 ans) vient de recevoir l’autorisation de la FIFA pour jouer avec le Cameroun.

 

« La FIFA a informé la fédération camerounaise de football par courrier que le gardien Charles-Hubert Itandje peut désormais arborer le maillot des Lions Indomptables », révèle mardi camfoot.com.

 

Contacté il y a quelques mois par Jacques Songo’o, l’entraîneur adjoint des Lions Indomptables en charge des gardiens de but, alors qu’il était prêté à Kavala (Grèce), Charles Itandje avait donné son accord pour entamer la procédure auprès de la FIFA.

 

Rencontrant des problèmes à ce poste (disgrâce de Kameni, intronisation de Ndy Assembé, polémique autour de Mayebi), le sélectionneur du Cameroun Javier Clemente pourrait décider de convoquer Itandje pour le match amical du 17 novembre prochain.

 

A noter également que Jean-Armel Kana-Biyik (21 ans, Rennes), qui a décliné il y a dix jours sa sélection avec les Bleuets, pourrait entreprendre les démarches administratives pour jouer avec le Cameroun.

  

* Son attitude lors de la cérémonie de commémoration du drame d’Hillsborough le 15 avril 2009 explique en grande partie cette dégringolade spectaculaire dans la hiérarchie des gardiens des Reds. 

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 15:47

 

 

Jonathan Joubert en action lors de Pays-Bas-Luxembourg, 1-0, le 17 novembre 2007.  

 

Naturalisé luxembourgeois en 2006, le gardien du F91 Dudelange (31 ans) affronte la France ce soir à Metz (21h). Une rencontre particulière pour cet ancien pensionnaire des sélections tricolores chez les jeunes.

 

« Ce match contre la France, j'ai envie d'en profiter et pas que cela devienne une galère. Quand on passe son temps à regarder l'horloge en priant pour que ça se finisse, ce n'est vraiment pas agréable. Et là, je ne veux pas que ça m'arrive parce que ce n'est pas un match comme un autre », affirme Jonathan Joubert au Quotidien.

 

Ce soir, le portier du Luxembourg a rendez-vous avec une partie de son histoire*. Il défie les Bleus à Metz. Un match forcément « spécial » pour cet ancien pensionnaire du centre de formation grenat, qui a fréquenté les équipes de France des moins de 15 et des moins de 17 ans**.

 

« C’est un sentiment particulier. Jouer contre la France, j’en rêvais à chaque tirage au sort. J’ai la nationalité luxembourgeoise, je me  sens bien dans ce pays, mais je suis forcément français quelque part », explique-t-il à lequipe.fr.

 

Même si administrativement parlant, il ne l’est plus. « Quand je suis devenu luxembourgeois (en mars 2006, ndlr), la double nationalité n'existait pas. J'ai dû aller renier ma nationalité à la préfecture. C'est fort comme terme, non ? »

 

Tenir le plus longtemps possible

 

Depuis qu’il fréquente les Roud Léiwen (sa première sélection remonte au 3 juin 2006 contre le Portugal, défaite 0-3  à… Metz), Jonathan Joubert a connu des fortunes diverses.

 

A la suite des défaites accablantes, lui, le «  sale Français », a souvent été pris pour cible par les spectateurs.

 

Mais à son actif, on oublie souvent qu’il faisait partie de la sélection grand-ducale qui a signé l’un des exploits les plus retentissants de son histoire en s’imposant en Suisse (2-1), le 10 septembre 2008, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010.

 

Ce soir contre les Bleus, il s’attend à « un match très compliqué ». Il risque en effet d’être ultra sollicité. « J'aimerais bien rentrer aux vestiaires contre la France à 0-0 », précise-t-il. Si tel est le cas, ce serait déjà une sacrée performance.

 

* Non conservé par le FC Metz à l’issue de la saison 1999, Jonathan Joubert est à deux doigts de s’engager avec Caen, refuse plusieurs clubs de CFA. Les propositions commencent à se faire rares, il se résigne donc à passer la frontière luxembourgeoise. Va pour une pige à Grevenmacher, pense-t-il. Il y restera finalement jusqu’en 2004 avant de rejoindre le F91 Dudelange, son club actuel.

  

** A cette époque, ses partenaires en sélection se nomment Anthony Réveillère, Steed Malbranque, Julien Escudé ou encore Sébastien Frey.

Score final : France-Luxembourg 2-0

Buts: Karim Benzema (22e), Yoann Gourcuff (76e).    

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 21:17

 

Préparant actuellement avec son club saoudien d’Al-Hilal la demi-finale retour de la Ligue des champions asiatique (le 20 octobre contre les Iraniens de Zob Ahan), le futur sélectionneur du Maroc se saisira bientôt du dossier des binationaux.   

 

« Des joueurs talentueux comme Carcela* veulent s’entretenir avec moi avant de trancher. Je vais donc discuter personnellement avec eux. Je vais aussi leur expliquer ma vision des choses, leur parler des problèmes qu’ils pourraient rencontrer dans l’avenir, et voir de quelle manière je pourrai les aider. Il n’y a pas le feu au lac, on va voir tout ça tranquillement », a déclaré le Lion de Rekem au quotidien belge néerlandophone Het Nieuwsblad.

 

Eric Gerets est attendu au Maroc le 15 novembre. Deux jours plus tard, les Lions de l’Atlas disputeront un match amical en Irlande du Nord.

 

* Même si des informations circulent, Mehdi Carcela (21 ans, Standard de Liège) n’a toujours pas officialisé son choix. Il en va de même pour Nacer Chadli (21 ans, FC Twente).

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 15:47

But de Nacer Chadli à Tottenham (défaite 4-1), le 29 septembre dernier.

 

L’ailier gauche de Twente, international Espoirs belge (21 ans), attend de discuter avec les sélectionneurs du Maroc et de la Belgique avant de prendre une décision. Même s’il ne cache pas un penchant pour les Lions de l’Atlas.    

 

« Si comme Ibrahim Affelay, tu as le choix entre les Pays-Bas et le Maroc, ta décision est beaucoup plus facile à prendre. Avec les Oranje, tu es certain de jouer plusieurs Coupes du monde, plusieurs Euros. Là, pour moi, c’est vraiment dur. Le Maroc est le pays de mes parents, mon père y vit toujours, et j’y vais souvent en vacances. Mais j’ai grandi en Belgique et j’aime aussi ce pays », a déclaré Nacer Chadli au site de Voetbal International.

 

« Pim Verbeek (directeur technique de la fédération marocaine, ndlr) m’a téléphoné. Il m’a dit que j’ai beaucoup de qualités et qu’il voit en moi un joueur très intéressant pour le Maroc. »

 

« Avant de faire un choix définitif, je m’entretiendrai avec Eric Gerets (sélectionneur du Maroc, ndlr) et Georges Leekens (sélectionneur des Pays-Bas, ndlr) pour savoir comment ils envisagent mon avenir en équipe nationale. Mais quand actuellement j’y pense, je me dis que j’ai plus de chances de jouer une Coupe du monde avec le Maroc. »

 

Repères

Nacer Chadli

Date de naissance : 2 septembre 1989 à Liège (Belgique)

Nationalités : Belge et Marocaine  

Taille : 1m87

Poids : 80 kg

Club : FC Twente (Pays-Bas)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 23:36

 

 

Après avoir inscrit vendredi le second but contre la Turquie (3-0), le milieu offensif allemand (21 ans) a retenu sa joie. Par respect pour le pays de ses ancêtres.

 

Un bref sourire, un clin d’œil et une accolade avec ses coéquipiers. Après avoir doublé la mise contre la Turquie (2-0, 79e) vendredi soir à l’Olympiastadion de Berlin, Mesut Özil n’en a pas rajouté.

 

« J’étais heureux d’avoir marqué, c’était une superbe sensation d’inscrire un but dans une telle rencontre. Mais c’était une décision spontanée de ne pas le célébrer de manière excessive, par respect pour le pays de mes ancêtres », a-t-il confié à dfb.de.

 

« C’était évidemment un match spécial pour moi parce que j’ai joué contre mes amis. Je suis heureux que nous ayons atteint notre objectif, la victoire. L’équipe a bien joué, surtout en seconde période, où nous avons eu de nombreuses possibilités. Nous méritions de gagner. »

 

Considéré comme un « traître » par une bonne partie des 30 000 supporters turcs présents dans le stade, Mesut Özil a été sifflé, hué, conspué à chaque fois qu’il a touché le ballon.

 

Au coup de sifflet final, la chancelière allemande Angela Merkel, consciente que « ce ne devait pas être facile sur le plan émotionnel », est descendue dans les vestiaires pour le féliciter et prendre des nouvelles de sa blessure (cheville gauche).  

 

Interrogé par le Bild, Joachim Löw, le sélectionneur de la Mannschaft, ne tarissait pas d’éloge sur son petit prodige : « Je pense que Mesut est un exemple d’intégration. Il est de confession musulmane, a conservé sa culture turque et joue pour l’équipe nationale d’Allemagne. C’est un signe très positif ».

 

 

 

Critiqué par Hamit Altintop, Özil n’avait pas hésité mercredi à monter au créneau pour défendre son choix de sélection.

 

Pour en savoir plus :

 

- Altintop contre le droit d'Özil  

L'herbe est-elle plus verte en Turquie ?

- Mesut Özil, tête de Turc des supporters stambouliotes 

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 20:23

 

 

Ogunjimi en renard des surfaces (52e, 70e).

 

Vendredi, l’attaquant du Racing Genk (22 ans) n’a pas manqué ses débuts internationaux. Entré en jeu à la pause, le néo-Diable Rouge a signé un doublé plein d’opportunisme face au Kazakhstan (0-2).

 

Après avoir marqué, Marvin Ogunjimi a levé ses deux index vers le ciel. « Je dédie ces deux buts à mon grand-père maternel, Robert. Il est décédé, mais c’était son rêve que son petit-fils joue un jour en équipe nationale, que ce soit pour le Nigéria ou la Belgique (…) Il était tout pour moi. C’est lui qui, lors de mon troisième anniversaire, m’a offert mon premier ballon de foot. Il était toujours prêt à m’aider », a-t-il déclaré au quotidien belge néerlandophone Het Nieuwsblad.

Marvin Ogunjimi avait failli rejoindre un temps les Super Eagles.

   

A noter par ailleurs que Yassine El Ghanassy (20 ans, La Gantoise), qui a opté récemment pour la Belgique*, a suivi le match des tribunes.

   

* « Je choisis la Belgique. Éric Gerets (le nouvel entraîneur du Maroc, ndlr) ne m'a pas appelé. J'ai parlé avec mon père, qui a été international marocain, avec la Fédération marocaine, mais je n'ai pas été convaincu. Je sens que j'ai plus de perspectives en Belgique. J'ai joué quelques matches avec les Espoirs du Maroc, mais le niveau n'était pas impressionnant et l'organisation n'était pas bonne. Francky Dury (le coach de La Gantoise, ndlr) préférait aussi que je choisisse les Diables, pour ne pas que j'ai toujours à faire le voyage en Afrique. Je me sens à la fois marocain et belge. J'ai choisi la Belgique tout à fait délibérément », a-t-il expliqué mardi dans Het Nieuwsblad.

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article