Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Rat Luciano 3

 

31 octobre 2000. En pleine promo de son premier album solo « Mode de vie - Béton syle », Le Rat Luciano nous gratifie « d’un petit freestyle comme à l’ancienne » avec Tonyno (Sale Équipe) dans l’émission Planète Rap en direct des studios de Skyrock. Une pépite à déguster… sans modération !

 


Freestyle Le Rat Luciano & Tonyno (Sale Équipe) - Faut qu'on déguste -

 

Lyrics

 

FF

 

[Le Rat Luciano]

Donne l’alerte !

Hein

 

Hein, hein

Faut qu’on déguste mes frères, mes sœurs

Faut qu’on déguste

Uh-huh, uh-huh, huh, huh

 

[Couplet 1 : Le Rat Luciano]

Je te le fais à la crève

Sans avocat ni fusil à pompe

Sans faire partie de la crème mais de la rue comme Capone

Petit braquage à l’oral

Dès que je déprime mes rimes craignent

Mais y’a rien d’immoral ou de terrible

Une étrange atmosphère règne

Toi qui enseignes, tu doutes

Mais tu le sais, toi qui enfreignes quelles sont les news

La vie rend barge autant que les lois constituées

Y’en a marre, on va finir par se tuer

Je cause en argot, ça emmerde

On accomplit aucune prouesse

C’est la merde, je crois que tout le monde le sait

Le bien, le mal, je crois que tout le monde le fait

Quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, on va y passer

Tu pourras rien nous enlever

Nous rayer de la surface ?

Je crois que personne n’est prêt pour le grand face à face

Criblez-moi de balles comme ça je deviendrai historique

Mais I love le béton sur ça je suis catégorique

Je viens du pôle sud donner des vibrations

Dédié aux autres pôles et à toutes les générations

Que ceux qui sont contre aille se faire mettre

Si je peux me permettre

Je vais faire péter le thermomètre, ça risque d’être inoubliable

Ta tension pourrait augmenter

Chez nous, la zik on doit la violenter

En 2000, tu sais que Luciano est remonté

Frangine, mets-toi à l’aise

Ça risque d’être mouvementé

 

[Refrain, Le Rat Luciano]

Faut qu’on déguste

Mes frères, mes sœurs

Faut qu’on déguste (Faut qu’on déguste)

Quand demain on meurt

Faut qu’on déguste (Qu’on déguste)

La haine, l’amour, la joie, l’ennui, mes frères, mes sœurs

Faut qu’on déguste la vie

 

[Couplet 2 : Tonyno]

Je pourrais te parler de ceux qui commencent mal et qui finissent

Ben ça t’aiderait à te remonter le moral

Mais moi le bonheur, j’y connais rien

Y ne m’a pas montré la moindre facette de son visage

Mon paysage reste le béton, ciment, sinon rares sont les mirages

Je retrouve certains sans le sourire, les mecs de mon quartier

Me disant vas-y frérot, représente et fais pas de quartier

Tu sais, nous on croit tous en toi

Faut que tu t’accroches, bosse dur et laisse-les sans voix

Alors, je les écoute et reste sur la bonne voie

Pourtant, tout laisser tomber, j’y ai pensé plus de 100 fois

Mais je vais pas lâcher l’affaire aussi près

Comme cet enfoiré de Sat, hé ouais mec, je suis prêt

Prêt à aller jusqu’au bout de mes rêves

Je continuerai mon chemin jusqu’au jour où je crèves

Partir sur le mauvais chemin, que Dieu m’en épargne ici

Tel est mon destin, je fais un petit détour par la Caisse d’Epargne

Au  milieu de ce monde, je fonce la tête baissée

Parce que la vie ne me fait pas de cadeau

Faut qu’elle s’attende à ce que je veuille la baiser

Baisser la bras, baisse la tête, je peux pas

Rien que pour ma famille, faut que je joue le rôle de p’pa

Yeah yo !

 

[Couplet 3 : Le Rat Luciano]

Chacun sa destinée

C’est destiné à nos braves

Tous ceux qu’on a toujours estimé

Toux ceux qui en bavent

C’est pour tous ceux qui ont sous-estimé les gens d’en bas

Chacun sa destinée, hein

C’est destiné à nos braves

Nous, on fait dans les lyrics graves hein hein,

Ici c’est Luch et Tony Sale Équipe, hein

On a pas des guns mais si tu veux, vas-y dégaine

Tu nous prends les jeunes pour qu’à la fin, ils te déteignent

On a connu aucune des guerres, mais au cas où on sera dégaine

Dis-nous qu’est-ce tu fais avec c’te coupe à la one again ? (rires)

C’est pour nos frères morts et ceux qui sont, grâce à Dieu, encore sains et saufs

Ceux qui vivent marginalement

Tous ceux qui aiment quand ça chauffe

FF, tu sais qui est-ce ?

On essaie d’interpréter ce qu’on écrit magistralement

Pur béton style comme à l’ancienne, constate

Nous et la belle existence, ça fait contraste

Ça fait quoi, ça fait quoi, on crache

On se tue à la tâche

Comme toi, il faut pas qu’on se gâche

Tout le monde sait à peu près ce qu’on vaut et ce que nous voulons

2000, frérot, FF, c’est du chaud bouillant

Mets le feu à ton poste

Mais on respecte toi et ton pote,

Quand l’adrénaline monte, faut pas que ça bloque

On arrive de nulle part

Et sabote tout en 5-5

Quand le son flingue, on fait ça à la vraie

Dédié à nos zinzins, FF c’est l’histoire sans fin

On est pas ce qui chlingue le plus, parle sans flingue

FF, Sale Équipe

 

[Tonyno]

Yeah yo ! On va pas faire ça triste !

 

[Le Rat Luciano]

Donne l’alerte !

 

[Couplet 4 : Tonyno]

C’est pour ça mec !

Yeah, yeah, yeah yo !

 

Hein, hein,

Je suis fatigué, je regarde le monde rien ne m’inspire

Le béton, ces coins sombres et l’air que je respire

Les rêves, les idées

C’est ce qui font que j’espère

Les frères, les gens, ces mères tristes que je respecte

La montée de haine quand je vois quelqu’un porter le regard sur ma douce

La montée de patates chaque fois que je consomme cette drogue douce

Dans le passé, les coups de pression, les flics à mes trousses m’ont rendu vicieux

J’ai plein de stylos dans ma trousse

Près de chez moi, la moitié de mes potes sont en prison

Ceux qui avec moi se prenaient pour Chris Waddle à la récréation

Malheureusement ici, ben les menottes scotchent

Mais on va tous les baiser, casse pas la tête coach

Continue dans le foot et nous on continue à faire les fous

Faut qu’on trace notre chemin et pas se soucier de ce qu’il y a au bout

Donc il faut du fric, du temps et une pincée de chance

Malheureusement dans la bouche, ça donne un goût rose

 

Yeah yo, dans la vie, on reste lié à la rue

Lis dans nos yeux et tu pourras y voir de la tristesse

Y’a personne encore qui nous a convaincu de quitter le rap

Ou de partir d’où l’on vient en vitesse

Dans la vie, on reste lié à la rue

Lis dans nos yeux et tu pourras y voir de la tristesse

Y’a personne encore qui nous a convaincu de quitter le rap

Ou de partir d’où l’on vient en vitesse

 

[Couplet 5 : Le Rat Luciano]

La vie rend barge et le peuple a envie de faire mal

Ça n’allait pas et maintenant tout devient infernal

Traite pas le son de pédale, de toi on attend que dalle

Y’a qu’des mâles derrière le mic et tous on a la dalle

On ira pas jusqu’à vendre la came, Dieu nous calmerait

Et si on s’pend dans la cave, la nouvelle accablerait

Alors on s’bat pour qu’ils comprennent nos cas et ceux de nos gars

Même si les anges nous regardent, nous on reste sur nos gardes

Avertit femelles et mâles

On a de grosses envies de faire mal

Pourquoi ? Tout devient infernal

Cette vie infâme me rend triste, parfois on la méprise

Y va falloir du temps pour qu’on la maîtrise

Pressé de voir là, j’ai serti sa lame

Vu que la vie rend barge, seul on pleure sans larmes

Voulant se soulever sans arme

C’est pour le 143 et le REF

Une vie sans eux, c’est comme une vie sans âme*

 

[Couplet 6 : Tonyno]

Yeah yo ! Yeah !

J’ai une putain envie d’hurler et ça fait un moment

Que chez moi, cet air brûlé parlant de rue, je pense que c’est le lieu et le moment

Pour qui je m’inquiète ? Pour M’man et pour les mômes

Que Dieu les épargne et qu’il finisse jamais par demander l’aumône

Ça te chante, ouais mais c’est la triste réalité

Tu trouves au cœur de la merde, y faut te faire à l’idée

Bienvenue dans la zone, où y’a que le fric qui obsède

Où au moindre bruit, y’a ces putains de voisins qui observent

C’est ici le cœur de la merde, toi, perçois ça comme tu veux

Je me sentais persécuté qu’on dirait que tout le monde m’en veut

On est tous prisonnier de la haine mon vieux

Etre libre ou connaître le bonheur, c’est tout ce qu’on veut

Mais ma vision de la vie ne change pas

Elle reste quand même rouge

J’ai comme des envies de mettre à quelqu’un le calibre dans la bouche

Un rap sale et sombre, au texte arabcon pour qui comprennent

Que de nos jours que le monde reste encore plus Ton’

Yeah Sale Équipe, FF

 

[Le Rat Luciano]

Donne l’alerte !

 

[Tonyno]

Donne l’alerte !

 

[Le Rat Luciano]

Donne l’alerte !

 

[Tonyno]

Donne le sport, donne tous ceux que tu veux !

 

[Couplet 7 : Le Rat Luciano]

Donne l’alerte !

Uh-huh, c’est ça

Ou qu’on on aime bien ça

Ou qu’on on aime bien ça

Ici c’est Luch et Tony de Sale Équipe (rires)

Mais qu’est-ce qui se passe ?

Je dédie ça à mon clan et ma clique

Alors j’envoie, c’est maintenant et y’a rien de fantastique ou de magique

J’envoie juste et ils s’agitent

Quoi ? D’un petit freestyle comme à l’ancienne

Ou qu’on aime bien ça

Putain, je vais piave à la tienne et à la sienne

A celle de mes gars, à celle de ma sœur, à celle de Degas

Mais qu’est-ce qui se passe ? Ça va faire des dégâts

Elle est plus simple celle-là

Mais bon, il est temps que j’arrête

Je crois que c’est le moment, putain j’ai envie de fumer de la barrette

Un truc qui me nique bien le cerveau comme à l’ancienne, comme quand je l’aime

Putain mais qu’est-ce que je raconte, c’est la même rengaine

C’est tout le temps pareil

Tout le temps les mêmes thèmes

6 thèmes

Tant mieux si t’aimes,

Si t’aimes pas, tant pis on en a rien à foutre

Break it down

J’ai du son bien comme y faut

C’est Djel qui me fait les breaks en plus

Putain je suis là et est-ce qu’y’a du flow ?

Ça je sais pas

Et ce que le champ’ coule à flot ? Non, non

Ici c’est Luch, ses gars

Hein, pas de problème, y’a pas de Sega pour délirer ni de Play

Mais on se sent bien putain, comme il faut, on l’a joué à la fair-play

Mais qu’est-ce qui se passe ?

Rien de space, on se sent bien comme il faut

Manque de fesses ? Non, même pas, on en a pas besoin ! Y’a rien de spécial

Arrête tout, sinon ça va partir en couilles, couz' !

 

* Couplet issu de la track 17 intitulée « Infernal » de l’album « Mode de vie – Béton style » du Rat Luciano feat. Le Venin & Felaga (2000).

 

Magnifique speedpainting du Rat Luciano réalisé par l'artiste Vivi Mac !

 

 

le-rat-luciano

Peace à tous les fans du béton style !

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin


(Vendredi 21 juin 2013, jour de la fête de la Musique)

Partager cette page

Repost 0
Published by