Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 17:24

FC Wadi Degla in Turnhout

 

Lanterne rouge de D3 belge, le KV Turnhout vient de recruter 14 joueurs pros égyptiens jusqu’en fin de saison dans l’espoir de se maintenir à cet échelon. 6 autres Pharaons devraient pour leur part aider le Lierse, avant-dernier de première division, à échapper aux play-offs 3. A l’origine de ces arrivées, un homme : le magnat égyptien Maged Samy. Explications.

 

L’histoire paraît aussi improbable que la présence d’un bus de Suédoises dans le plat pays. Mais bon, comme disait Lilian Thuram dans Les Yeux dans les Bleus en s’asseyant dans le car après son doublé retentissant lors de France-Croatie (2-1) en demi-finale de la Coupe du monde 1998 : « Tout peut arriver dans le football, tout peut arriver ». En voici la preuve !

 

Initialement, le club égyptien de Wadi Degla était juste en stage durant un mois à Turnhout. Histoire de garder le rythme car son championnat est toujours à l’arrêt suite aux incidents meurtriers de l’an dernier à Port Saïd.

 

Alors que ‘‘ses’’deux clubs belges* Turnhout et Lierse sont en difficulté dans leurs championnats respectifs (D3 et D1), l’homme d’affaire egyptien Maged Samy, propriétaire du club de Wadi Degla, a alors une idée fumante : prêter son équipe du Caïre pour assurer leur maintien.

 

11 Egyptiens sur le terrain, c’est tout à fait... légal !

 

En tout et pour tout, c’est donc 20 joueurs du club de Wadi Degla* mais aussi un entraîneur et deux assistants que le magnat a fait débarquer outre-Quiévrain jusqu’au 30 juin. Voire plus si affinités.

Joueurs**, entraîneurs, dirigeants, supporters…  cette manœuvre ne plait pas à tout le monde mais légalement rien ne l’interdit.

 

« Cela peut surprendre en effet mais c'est tout à fait permis parce qu'il n'y a pas de limites de nationalité », a expliqué à la RTBF Stefaan Van Loock, responsable communication à l'union belge de football.  

 

« Regardez le cas de Beveren dans les années 90, il y avait 11 ivoiriens sur le terrain donc voilà il est bien possible que maintenant en troisième division il y ait 11 égyptiens sur le terrain de Turnhout », a-t-il ajouté.

 

Décidément, l’arrêt Bosman et ses prolongements (Malaja et Cotonou) ont boulversé la donne du foot mondial.

 

Car, en mettant fin, en grande partie, aux quotas de nationalité, ils ont libéralisé le marché des joueurs.

 

Résultat, à l’image de l’économie ou de la société, les équipes de football sont de plus en plus cosmopolites, mondialisées.

 

Et Beveren par le passé, et aujourd’hui Turnhout n’en sont que le reflet… exacerbé !

 

* Maged Samy est le président et le principal sponsor du Lierse. Il est également le sponsor principal de Turnhout.  

** Seulement  cinq  joueurs de l’ancien effectif de Turnhout on été conservés dans le noyau A. Les autres ont été renvoyés en équipe B.

 

Pour en savoir plus :

- Communiqué de Steve Martens, secrétaire général de l'Union belge de football, qui juge « déraisonnable » le nombre de joueurs étrangers actifs au KV Turnhout  (article)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires