Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 10:50

 

But de Carlos Sanchez contre Lorient (6-1, 11e), 20 octobre 2012.

 

Le Colombien Carlos Sanchez a quitté Valenciennes en juin. Il y est revenu en août… prêté par son nouveau club chilien des Rangers de Talca. Retour sur ce drôle de transfert !


« Vous avez remarqué ? Même s’il y a des transferts corrects, tous ne sont pas logiques », a lancé malicieusement cet été, avec son accent méridional, Noël Pons, spécialiste de la fraude, à un journaliste du quotidien suisse Le Matin.

 

Celui de Carlos Sanchez figure à n’en pas douter en bonne place sur sa liste.

 

Parti libre de Valenciennes cet été dans l'espoir de trouver un club plus huppé, le milieu défensif colombien (27 ans) est finalement revenu à VA fin août, prêté par les Rangers de Talca, un obscur club chilien, où il s’était engagé quelques jours auparavant.

 

En apprenant l’information, j’ai eu à peu près la même réaction que legoudalier, supporter de VA : « Alors là, je pige plus rien. Le mec signe au Chili puis se fait prêter à son ancien club... c'est d'une incohérence totale ».

 

Sur le coup, même le Maître Yodda du ch’Nord a halluciné : « C’est l’un des transferts les plus tordus que j’ai jamais vu ! ».

 

Va comprendre… Je me mets à la recherche d’une explication rationnelle. Je sonde plusieurs amis. «Ouais, c’est super étrange... Ce retour est inattendu, improbable. Franchement, elle est louche cette histoire », me répondent-ils en substance.

 

Prêt du joueur contre naturalisation et prise de valeur

 

Samedi 16 février 2013. Alors que j’assiste devant la télé à la purge OM-VA (1-0), Stéphane Guy, qui commente le match pour Canal+, me donne un indice : « Carlos Sanchez est resté un an de plus à Valenciennes pour obtenir la nationalité française, et ainsi par la suite arriver plus facilement à monnayer ses talents ». A cet instant, dans ma tête, ça fait tilt !

 

Je m’aperçois effectivement que mi-décembre, mercato365.com a annoncé la naturalisation du Colombien. Désormais, il est donc communautaire.

 

Je me rends compte que le surprenant retour de Carlos Sanchez à VA n’est, en réalité, qu’un arrangement entre le club nordiste et les C.S.D Rangers. Un deal gagnant-gagnant qui est intervenu une semaine avant la fin du mercato.

 

Car, à la base, le joueur aurait dû seulement ‘‘transiter’’ quelques jours par les Rojinegros avant d’être transféré dans un autre club européen. Mais il n’a finalement pas trouvé preneur.

 

En fait, « l'international colombien n'(a) jamais réussi à concrétiser ses contacts en Europe (Chievo Vérone, Rennes). Annoncé un temps du côté de Bolton (D2 anglaise), le milieu s'(est) montré trop gourmand financièrement », écrit 20 Minutes.

 

VA, qui cherche alors à se renforcer intelligemment et à moindre coût, saute sur l’occasion. Le club nordiste bénéficie du prêt sans option d’achat du joueur pour une saison (jusqu’au 30 juin prochain), et ce, pour un montant dérisoire.

 

En contrepartie, Carlos Sanchez, qui est arrivé dans l’Hexagone en juillet 2007, a lui réussi à obtenir son fameux passeport français en décembre dernier tout « en se donnant une chance de faire oublier sa mauvaise image (il avait écopé de 9 matches de suspension la saison dernière pour un vilain tacle sur Fabien Lemoine, ndlr) et en ayant l’occasion de se remettre en vitrine une saison durant », précise sharkfoot.fr. Ce prêt est donc une façon de lui ouvrir des portes (en ayant acquis la nationalité française, il n'a, par exemple, plus besoin d’obtenir un permis de travail pour jouer en Angleterre) et de valoriser sa valeur marchande.

 

De leur côté, les Rangers de Talca - en réalité le groupe d’investisseurs qui détient désormais les droits du joueur - qui l’ont recruté libre en août dernier, espèrent réaliser une belle plus-value en le vendant cet été. Et Carlos Sanchez devrait toucher, en plus de l’habituelle prime à la signature, un beau pourcentage du montant de son futur transfert ! Tout ça, grâce à un club où il n’a jamais mis les pieds !

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin

 

Repères

Carlos Sanchez Colombia

Carlos Alberto Sanchez Moreno

Date de naissance : 6 février 1986 à Quibdó  (Colombie)

Nationalités : Colombienne et Française

Taille : 1m82

Poids : 82 kg

Club : Valenciennes Football Club (France)

 

 

Triangulation de joueurs, mode d’emploi

 

Triangulation pour Gonzalo Higuain

 

Les Rangers de Talca est un obscur club chilien, qui figure sur la liste noire publiée en août dernier par l’Administration fédérale des revenus publics (AFIP), c'est-à-dire le fisc argentin. En clair, il est accusé de faire partie d’un vaste réseau de clubs participant à des « triangulations de joueurs ». A l’instar des 9 autres équipes incriminées - principalement sud-américaines (uruguayennes : Sud América, CA Fénix, CA Progreso, CA Cerro, CA Bella Vista, Boston River et Rampla Juniors ; chiliennes : Union San Felipe ; et suisse : FC Locarno) - les Rangers de Talca serait en réalité une « société écran d’un groupe d’investisseurs - généralement des agents biens connus du marché latino », explique Alexandre Juillard, journaliste sportif sur eurosport.fr. Exemple : lors du transfert d’un joueur d’un club A à un club B, celui-ci transite quelques jours, voire quelques heures par un club C. Entretemps, la facture a été gonflée de plusieurs millions. La différence étant partagée entre les protagonistes de l'opération (groupe d'investisseurs, agents, joueur). Ainsi, Gonzalo Higuain (River Plate), avant d’atterrir au Real Madrid, a appartenu fugacement - à hauteur de 50% - au FC Locarno, modeste club de deuxième division suisse. Ces montages financiers frauduleux sont « une manière de détourner la loi, de ne pas payer d'impôts et pour les enquêteurs, de blanchir de l'argent », poursuit Juillard. Comme le souligne Juan Pablo Varsky du quotidien La Nacion dans un article publié sur lemonde.fr, « ces opérations triangulaires permettent d’occulter le prix de vente réel d’un footballeur ». A l’heure actuelle, c’est le groupe HAZ Sports Agency (de l'influent agent israélien Pini Zahavi), basé à Bueno Aires, qui contrôle les Rangers de Talca et qui détient ainsi les droits économiques de Carlos Sanchez. Lorsqu’il sera vendu, le gros de la plus-value devrait disparaître sur un compte en banque d’un paradis fiscal (aux îles Vierges britanniques ?)… Comme ils l’ont déjà fait, du reste, lorsque Cristian Chávez (25 ans, Almirante Brown) a été transféré de San Lorenzo à Naples à l’été 2011 via... les Rangers de Talca!

 

I.B-H.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires