Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 12:39

 

 

A la base, ça devait être juste un petit training pour le kiff… Mais la 1ère édition du battle Black & White s’est rapidement transformée en compète endiablée ! Récit de la soirée du vendredi 24 août 2012.

 

 Au volant de notre voiture, nous arrivons à proximité du Black & White, établissement situé au 3 rue de la République à Knutange. Des jeunes vêtus de survêts, baskets et casquettes squattent devant l’entrée. Certains n’hésitent pas à esquisser quelques pas de danse sur le bitume… sous le regard médusé des automobilistes ! Eh oui, pour ceux qui l’ignorent encore, ce soir, ‘‘the place to be’’ du mouvement hip-hop, c’est ici, et nulle part ailleurs !

 

Au moment de franchir la porte, deux charmantes hôtesses nous souhaitent la bienvenue et nous attachent délicatement un bracelet orange autour du poignet. Un précieux sésame qui nous donne accès au bar/ chicha, là où se déroule précisément le battle Black & White.

 

20h20. Micro en main, Mehdi alias Dimey, le speaker, soigne son entrée avec un « Are you ready ? » d’école. - « Ouuaaaiiisssss ! » Pas de doute, le public est chaud bouillant ! DJ FonkMaz aka « le sontifique » balance la sauce. Et c’est parti pour les présélections de break ! Les « phases » s’enchaînent… Et direct, ça attaque sec ! B-Boy Fresh Prince (Wbb, Troyes) tourne sur le coude, Goten (Smb) réalise des coupoles d’une belle amplitude et Ted (Project X, Luxembourg) retombe magistralement sur le dos. Idem en newstyle où le frère d’Afrique dénommé JonJo (Street Harmony, Nancy) montre en deux temps trois mouvements qu’il en a sous le capot !

 

21h30. Voici l’heure de quelques démos. De popping, avec Hedi puis des inséparables Sofiane et Steeve (Casseurs Poppeurs, Maubeuge). Sans oublier celle, trop fun, de Morgan, un mec déjanté capable de vous claquer du lock sur de la pop !

 

Sur le générique de Chips, série culte des années 80, Mehdi annonce le nom des sélectionnés. Place désormais au battle 1 vs 1 ! Et la marge de manœuvre est minime… Chaque danseur a un seul passage pour convaincre qu’il est meilleur que son adversaire. Autant dire que ça rigole ‘‘aps’’ ! Ça se cherche, ça provoque ! Mais surtout, ça donne tout et ça envoie du lourd ! Pour le plus grand plaisir des spectateurs, répartis en cercle, qui encouragent, tapent des mains, marquent leur ressenti !

 

Quarts, demies… Au fil des tours, l’étau se resserre. « Dans un battle, faut sortir des cartouches quand il faut », explique Mehdi. Autrement dit, savoir utiliser au bon moment ses armes pour faire la diff’. Et continuer l’aventure ! Car à la fin, un seul sera déclaré vainqueur !

 

Fleur, boule de papier… A place to stay !

 

Avant les finales, Mehdi nous a réservé deux surprises.

 

La première est une démo hilarante d’expérimental et d’abstract style. Ou comment être capable de laisser parler son corps par rapport à la musique, l’atmosphère et l’environnement. Ou comment se transformer en fleur ou en boule de papier... N’est-ce pas Litchi et Fanfan ?

La seconde est un show énergique et rythmé de Lyes et Dimey (Dream House, Fameck). Et lorsque la sono se met à cracher Pump up the jam de Technotronic, ça devient de la pure folie ! « Aïwa, a place to stay. Get your bootie on the floor tonight. Make my day… » est repris en cœur par toute l’assistance ! 

 

En break, après une belle explication, Tony (Wbb) s’impose en finale face à Kubi (Project X).

 

En newstyle, les deux juges K-Mel (Project X) et Subtil (Flagrant d’Elite, Nancy) ont un mal fou à départager  Toy (Flagrant d’Elite) et Steeve (Casseurs Poppeurs). Après trois passages, les deux b-boys sont toujours à égalité ! Du coup, une spectatrice black, qui roule les ‘‘r’’, craque : « Mettez-vous d’accord les gars ! J’ai sommeil, je veux rentrer chez moi. Je paie un loyer, moi ! » Fou rire garanti ! Au bout du suspense, c’est finalement Toy, plus frais, qui remporte la finale.    

 

23h30. Après s’être pris, l’espace d’un instant, pour un beatbox, Mehdi referme la page de cet évènement. « Merci d’être venus aussi nombreux. Ce soir, c’était la 1ère édition du battle Black & White. Et c’est le début d’une longue histoire inch’Allah ! Rendez-vous fin septembre pour la 2e édition ! Jusque-là, n’oubliez pas de rester dans la vibe. Peace ! »

 

Ismaël Bouchafra-Hennequin

Partager cet article

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article

commentaires