Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 22:57

 

Retour sur les deux ‘‘nationality-boulettes’’ commises par le comité d’organisation des Jeux olympiques de Londres (LOCOG). Lors de la première, on a même frôlé l’incident diplomatique...

 

Glasgow (Ecosse), 25 juillet 2012. Colombie - Corée du Nord, match du premier tour du tournoi olympique de football féminin des Jeux de Londres. Les joueuses sont à l’échauffement. En jetant un coup d’œil furtif sur la vidéo de présentation qui défile sur l’écran géant du stade, les nord-coréennes deviennent furax. A côté de leur nom, prénom, visage et numéro figurent en effet le drapeau du demi-frère honni, la Corée du Sud. Une insulte pour les représentantes du régime de Pyongyang, qui décident de quitter le terrain en signe de protestation. Une heure plus tard, après réparation de l’erreur et les excuses du comité d’organisation, les joueuses nord-coréennes reviennent sur la pelouse gonflées à bloc… Et, grâce à un doublé de Kim Song Hui (39e, 86e) s’imposent 2 à 0 face à la Colombie !

 

Joe Allen Nationality English

24 heures plus tard, une seconde gaffe est commise par le LOCOG.  Dans le programme officiel de Grande-Bretagne - Sénégal (1-1), rencontre du premier tour du tournoi olympique de football masculin qui se dispute à Old Trafford, le milieu gallois Joe Allen est répertorié comme anglais ! Le comité d’organisation est contraint de présenter une nouvelle fois ses excuses… Et imprimera de nouveaux programmes revus et corrigés pour le match suivant du Team GB !

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:24

Showtime ! La nuit dernière, le Team USA a atomisé le Nigéria (156-73),
fait le spectacle, et battu une pluie de records.

 

Sans cesse comparée à la légendaire Dream Team de 1992, l’attente autour du Team USA de LeBron James, Kevin Durant and Co est énorme lors de ces JO de Londres. Telle, que le 18 juillet dernier à Manchester, Kobe Bryant, l’arrière star des Lakers (33 ans) a lâché sous forme de boutade à une poignée de journalistes : « Avec le Team USA, c’est soit on remporte la médaille d’or, soit on ne rentre pas à la maison. Car si on perd, ils nous retirons notre nationalité ! ». Pas trop le droit à l’erreur quoi ! Avec trois victoires en trois matches, le Team USA semble bien parti. Prochaine victime ? La Lituanie, samedi (15h30).

 

Pour en savoir plus :
- Win or don’t come (article)
- Kobe Bryant : « Interdits de territoire si on perd » (article)
- Bryant’s clutchest game 2008 Olympics USA (vidéo) 

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 15:42

London 2012 Olympics 60 of the 542 'home' Team GB members w

 

Sur les 542 athlètes de la délégation britannique - plus communément appelée Team GB -, 60 sont nés hors des frontières du royaume de Sa Majesté, révèle le Daily Telegraph. De quoi relancer le débat sur les « Plastic Brits » ?

 

« Il n’y a pas de ‘‘Plastic Brits’’. D’après moi, si vous êtes un citoyen britannique avec un passeport britannique et que vous êtes éligible à concourir pour ce pays, alors c’est fantastique ! Si vos performances sont excellentes, vous devez faire partie du Team GB. Un point c’est tout !

 

Si vous jetez un œil au British Nationality Act de 1981, vous vous rendrez compte, qu’à l’inverse d’autres pays, il est très, très difficile d’obtenir la citoyenneté britannique. Et nous n’attribuons pas de passeports de complaisance comme le font pas mal de nations.

 

Bien sûr, nous avons un certain nombre d’athlètes qui sont binationaux ou qui ont acquis la nationalité au cours de ces dernières années. Mais, je suis très à l’aise avec ça, il n’y a pas de ‘‘Plastic Brits’’ », a assuré Andy Hunt, chef de mission de la délégation britannique et CEO de la British Olympic Association (BOA).

 

* Britanniques de plastique.

 

Pour en savoir plus :
- Les « Plastic Brits » divisent l’Angleterre (article)
- Des « Plastic Brits » pas assez British pour certains (article)
- Jacques Rogge : « Raisons légitimes et appât du gain » (article)
- Quand la Grande-Bretagne s’invente une équipe de handball (article)
- JO : 3 handballeuses françaises défendent les couleurs britanniques (vidéo)
- Handball : Perfide ballon (article)
- Hand - JO : Des Frenchies chez les British (vidéo)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 09:47

 

Grâce à sa mère née à Milan, le latéral droit du FC Sochaux-Montbéliard (21 ans) possède la double nationalité franco-italienne. A l’heure actuelle, « l’équipe de France reste [s]a priorité ». Mais « si c’est bouché avec les Bleus, il faudra alors étudier cette possibilité », a-t-il expliqué fin février dans les colonnes du Parisien.

 

« Avec ma double nationalité, j'ai effectivement cette chance de pouvoir prétendre à cette sélection (la Squadra Azzurra, ndlr). Mais comme pour les Bleus, je n'ai jamais été contacté par la Fédération italienne. Depuis le début de l'année, rien n'a évolué sur ce plan (…)

 

Il n'y a pas d'indécision car l'équipe de France reste ma priorité. Ce serait une grande fierté de revêtir le maillot tricolore et de représenter les couleurs de ce pays du mieux possible. J'ai assurément l'amour du maillot (…)

 

Je suis capitaine de l'équipe de France espoirs. Comme tous les joueurs qui évoluent avec moi, j'ambitionne de jouer en équipe de France plus tard », a confié Sébastien Corchia à France Soir.

 

Pour en savoir plus :
- Corchia avec la Nazionale (article)

- Sébastien Corchia 2011 (vidéo)
 

Repères

Sébastien Corchia

Date de naissance : 1er novembre 1990 à Noisy-le-Sec (France)

Nationalités : Française et Italienne

Taille : 1m75

Poids : 68 kg

Club : FC Sochaux-Montbéliard (France)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 11:14

 

Invité de l’After Foot lundi dernier sur l’antenne de RMC, le milieu offensif d’origine algérienne de Rennes (22 ans), ancien international Espoirs français, a assuré qu’il prendrait une décision concernant son avenir international une fois son transfert bouclé.  

 

Nicolas Vilas : « A quand Yacine Brahimi avec El Khadra, avec l’Algérie ? »

 

- Yacine Brahimi : « (Rires) Non, là ça je ne sais pas du tout… »

 

- Nicolas Vilas : « Pourtant, t’as été approché… »

 

- Yacine Brahimi : « Ouais, j’ai été approché sans être approché. Moi, on m’a jamais contacté directement, fin ces derniers temps en tout cas (il avait été sondé par l'ancien sélectionneur Rabah Saâdane avant le Mondial 2010, ndlr). Maintenant, j’ai une pensée pour l’Algérie. Aujourd’hui, je suis vraiment concentré sur mon départ, sur mon transfert. Une fois que les choses seront rentrées dans l’ordre, je me poserai les bonnes questions et je prendrai une décision ».

 

* Le papa de Yacine Brahimi est natif d’El-Goléa et sa maman est native du village d’Aït Bouada, près de Tizi Ouzou (Kabylie).

 

** Outre Brahimi, la FAF lorgne actuellement sur deux autres binationaux : Faouzi Ghoulam (21 ans, Saint-Etienne) et Ishak Belfodil (20 ans, Parme).

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 23:37

 

Aucun Ecossais ni Irlandais du Nord ne figure parmi les dix-huit footballeurs retenus par le sélectionneur anglais de l’équipe olympique de Grande-Bretagne. Omission volontaire ou choix purement sportif ? Stuart Pearce (50 ans) a été contraint de s’expliquer.

 

Ce soir sur la pelouse  d’Old Trafford, c’est un Team GB pour le moins atypique - 100% ‘‘anglo-gallois’’ - qui a concédé le nul (1-1) face au Sénégal.

 

En effet, treize Anglais et cinq Gallois* composent la sélection britannique. Étonnamment, aucun Ecossais ni Irlandais du Nord n’ont été retenus.

 

« Je ne me suis pas basé sur la personnalité, la ventes de billets et encore moins sur la nationalité des joueurs pour établir ma liste. J’ai seulement tenu compte de leurs capacités à faire le job (remporter le tournoi olympique, ndlr). Je ne peux pas vous dire précisément combien de joueurs gallois ou anglais font partie de mon équipe. Tout ce que je sais, c’est que ces 18 joueurs sont désormais des olympiens. Et c’est de cette manière que je les vois. A mes yeux, il n’y a pas de nationalités », a assuré Stuart Pearce le 2 juillet en conférence de presse.

 

Pour la première fois depuis 1972, une équipe britannique est présente aux JO. Mais bon, pour le beau symbole d’union autour de la Couronne, on repassera !**

 

* Ryan Giggs (Manchester United), Craig Bellamy (Liverpool), Aaron Ramsey (Arsenal), Joe Allen (Swansea) et Neil Taylor (Swansea).  

 

** En réalité, une raison éminemment politique se cacherait sous ce manque de représentativité de la sélection olympique de Grande-Bretagne. « Il ne pouvait y avoir de Nord-Irlandais ou d’Écossais (dans cette liste, ndlr). La SFA (fédé écossaise) et l'IFA (fédé nord-irlandaise) ayant  ‘‘fortement déconseillé’’ à leurs joueurs de participer aux J.O. La FAW (fédé galloise) avait aussi fait pression sur ses joueurs (…) pour ne pas y participer [mais a] dû lâcher du lest au final », écrit Kevin Quigagne 2 dans un commentaire judicieux posté sur sofoot.com. « Les fédérations concernées n’ont jamais accepté l'idée même d'une équipe  britannique, considérée comme une menace pour leur identité, voire leur survie  à long terme », estime pour sa part l’AFP. Pour rappel, « chacune des quatre associations britanniques est reconnue comme membre individuel de la FIFA » (Article 10 alinéa 5 du règlement d’application des statuts de la FIFA) alors qu'elles forment les nations constitutives de l'Etat du Royaume-Uni.

 

Pour en savoir plus :

- But de Craig Bellamy contre le Sénégal (vidéo)
- Les 18 ‘‘Britanniques’’ pour les JO
(article)
- Une Grande-Bretagne pas si unie (article)
- Equipe de Grande-Bretagne: God save the kick ? (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:06

 

Arrivé dans l’Hexagone en janvier 2007, le défenseur international serbe du Paris Saint-Germain (28 ans) devrait obtenir prochainement la nationalité française. Il libérerait ainsi une place de joueur extracommunautaire au sein de l’effectif du club de la capitale.

 

« Je suis Serbe. Mais j'ai commencé à demander la nationalité (française, ndlr). J'ai pris les papiers. Il faut que j'en récupère d'autres en Serbie. C'est commencé », a annoncé mi-février à l’AFP Milan Bisevac.

 

« Les procédures sont lancées mais l’attente est longue pour ce type de demande », a indiqué son agent, Christophe Mongai, à canal-supporters.com.

 

Annoncée pour la fin de saison dernière, la naturalisation de Milan Bisevac aurait finalement des chances d'aboutir avant la fermeture du mercato estival, prévue le 4 septembre prochain.

 

Pour en savoir plus :
- Le PSG doit respecter les quotas (article) 

 

Repères

Milan Bisevac

Date de naissance : 31 août 1983 à Kosovska Mitrovica (Serbie)

Nationalité : Serbe 

Taille : 1m85

Poids : 81 kg

Club : Paris Saint-Germain (France) 

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:30

 

Neuf mois après avoir déposé son dossier à Zurich, « le changement de nationalité sportive d’Emmanuel  Frimpong n’est toujours pas effectif. En effet, la FIFA attend une attestation des fédérations écossaise et nord-irlandaise de football confirmant que le jeune milieu défensif ghanéen d’Arsenal (20 ans) n’a jamais joué pour eux, vu qu’il possède aussi un passeport britannique. Le pays de Galles a déjà fait parvenir ce document à la GFA alors que l’Angleterre lui a fourni une liste exhaustive de tous les matches internationaux auxquels il a participé avec les sélections U16 et U17 », rapporte SuperSport.com.

 

Pour en savoir plus :
- ‘Unprecedented’ FIFA demands delay Frimpong switch (article)
- Foot : Emmanuel Frimpong jouera bien pour le Ghana (article)
- Ghana : Emmanuel Frimpong prêt à venir… à vélo ! (article)
- Wolves : Saison terminée pour Frimpong (article)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 15:44

 

Sacré champion de France avec Tours en avril dernier, le passeur brésilien de l’Iskra Odintsovo (Russie) (31 ans) a obtenu la nationalité tricolore il y a tout juste un mois. Mais, « il risque de devoir patienter deux ans avant d’enfiler le maillot bleu, sauf accord express » de son pays natal, indique l’Equipe.

 

Rafael Redwitz a appris la bonne nouvelle en ouvrant son courrier. Quand ? Le 5 juillet dernier.

 

« Ça y est, c’est sûr, je suis français. En fait, ma naturalisation a été actée dès le 13 juin dernier, mais je n'ai pas songer à regarder le Bulletin officiel. C'est une grande joie pour moi et ma famille », a confié Rafael Redwitz au quotidien l’Equipe.

 

Marié depuis juillet 2009 avec Marion Detranchant, journaliste à l’Equipe TV et papa d’une petite Luiza, « Rafa » évoque ensuite plus profondément sa naturalisation. « C’était surtout important pour la suite de ma vie. »

 

Obstacles administratifs et financiers

 

« Après, il faut que je parle avec Laurent Tillie (le nouveau sélectionneur français) pour voir ce qui est possible. » Même si « ce n'est pas ce qui a motivé ma demande », assure-t-il.

 

Si la Fédération française de volley-ball (FFVB) souhaite le récupérer, elle devra notamment verser 25 000 francs suisses (environ 20 000 euros) à la Fédération internationale pour racheter sa licence sportive et obtenir l’aval de son comité directeur.

 

Or, le prochain est prévu… en mars 2013.

 

Par ailleurs, « Rafa » a disputé la Copa America avec le Brésil 2007. Ce qui signifie que le joueur va devoir attendre deux ans avant de pouvoir revêtir le maillot bleu-blanc-rouge...

 

... A moins qu’un hypothétique accord intervienne rapidement avec la Confédération brésilienne de volley-ball (CBV).

 

Pour en savoir plus :

- Rafael Redwitz est français, mais... (article)

- Alonzo Dimanche : Rafael Redwitz (vidéo) 

 

Repères

Rafael Redwitz

Date de naissance : 12 août 1980 à Curitiba (Brésil)

Nationalités : Brésilienne et Française

Taille : 1m91

Club : Iskra Odintsovo (Russie)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 16:16


Le 16 juillet dernier, « la commission exécutive du CIO a approuvé les demandes de changements de nationalité sportive concernant neuf athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres ». Aperçu.


Athlètes

Sexe

Sport

Ancienne nationalité sportive

Nouvelle nationalité sportive

1. Brandon Jesus ESCOBAR AMADORBrandon Jesus ESCOBAR AMADOR
(21 ans)

H

Lutte
(55 kg libre)

Etats-Unis

Honduras

2. Regina GEORGERegina GEORGE
(21 ans)

F

Athlétisme (400m, 4×400m)

Etats-Unis

Nigéria

3.Valentin HRISTOV Valentin HRISTOV
(18 ans)

H

Haltérophilie
(56 kg)

Bulgarie

Azebaïdjan

4.Boyanka KOSTOVA Boyanka KOSTOVA
(19 ans)

F

Haltérophilie
(58 kg)

Bulgarie

Azebaïdjan

5.Mikhail NASTENKO Mikhail NASTENKO (45 ans)

H

Equitation
(Concours complet individuel)

Ukraine

Russie

6.Errol NOLAN Errol NOLAN
(20 ans)

H

Athlétisme
(400m, 4×400m)

Etats-Unis

Jamaïque

7.Aniko PELLE Aniko PELLE
(33 ans)

F

Water-polo

Hongrie

Italie

8.Rustem SABIRKHUZIN Rustem SABIRKHUZIN
(34 ans)

H

Pentathlon moderne

Russie

Kazakhstan

9.Alexandr Tarabrin Alexandr TARABRIN
(27 ans)

H

Natation
(100m, 200m dos)

Russie

Kazakhstan

 

Pour en savoir plus :

- Le CIO approuve les derniers changements de nationalité en vue des Jeux à Londres (anglais) (français)

Repost 0
Published by Ismaël Bouchafra-Hennequin
commenter cet article